Faut pas ecouter aku 

décarboxylation

Les meilleures façons de procéder à la décarboxylation

La décarboxylation est une étape nécessaire par laquelle doit passer une plante de cannabis après son extraction pour activer ses cannabinoïdes. Le processus consiste à faire  chauffer l’herbe jusqu’à ce que sa forme chimique soit modifiée, passant chimiquement de sa forme de précurseur à sa forme active.

En effet, la matière première de la plante ne contient que peu, ou pas de substances psychoactives. Les fleurs de cannabis crues ou mixées ne procurent aucun effet puisque le THC et le CBD, aux avantages médicinaux, sont obtenus après que la plante soit passée par la décarboxylation.

Les méthodes de décarboxylation du cannabis

La décarboxylation requiert du temps et une certaine température. Il n’existe pas de moyen unique pour l’effectuer, mais il est recommandé d’utiliser une température minimale pour conserver le maximum de cannabinoïdes sans les brûler, puisqu’ils sont sensibles à la chaleur. 

La méthode la plus utilisée est l’utilisation du four électrique, car presque tout le monde en possède un chez soi. Mais mise à part l’utilisation du four, il existe d’autres technique pour décarboxyler tes fleurs de cannabis.

Décarboxylation dans un bocal Mason

Cette méthode requiert tout de même l’utilisation du four, mais contrairement à l’utilisation de la plaque de cuisson, la fleur est placée dans un bocal de Mason. Pour cela, il faut réchauffer le four à 110 °C. Pendant ce temps, tu place tes petites têtes dans un bocal allant au four et surtout, ferme-le bien.

Tu dois ensuite mouiller un torchon de cuisine, et une fois que ton four est arrivé à température, mets le torchon sur la plaque de cuisson et place le bocal horizontalement sur le torchon.

Laisse cuire pendant une heure, tout en tournant et secouant le bocal tous les quarts d’heure. N’oublie pas de porter des gants de cuisine pour ce type d’opération, sinon tu risque de te brûler ! Une fois que l’heure est passée, il ne te reste plus qu’à laisser le bocal refroidir et tu pourra le conserver ainsi.

Méthode de décarboxylation sous vide de l’herbe

Cette méthode de décarboxylation est également appelée méthode au bain-marie. Elle consiste à sceller sous vide le cannabis dans des sacs en plastique et les placer dans une marmite remplie d’eau. Cette technique permet de décarboxyler uniformément et complètement la plante et ainsi de la protéger des brûlures au cours du processus.

Pour cette méthode, il te faut :

  • Un appareil sous vide ;
  • Un grinder à herbe ;
  • Un cuiseur de précision ;
  • Une marmite.

 

D’abord, commence par effriter ton cannabis afin d’obtenir un grain grossier, mais pas trop fin. Ensuite, il faut sceller les têtes effritées dans un sac en plastique thermocollant à l’aide de l’appareil sous vide.

Mets de l’eau dans ta marmite et place le cuiseur de précision sous vide à l’intérieur. Règle la température à 95 °C et une fois que la température de l’eau souhaitée est atteinte, place le sachet dans ta marmite pendant une heure.

Il ne te reste plus qu’à retirer le sachet de l’eau une fois l’heure écoulée, et d’en sortir tes têtes qui seront alors bien sèches, et surtout bien décarboxylées.

Décarboxylation au micro-ondes

De toutes les méthodes, certains utilisateurs préfèrent celle-ci en raison de sa rapidité.

Pour réaliser cette méthode, il faut :

  • Broyer le cannabis ;
  • Étaler le cannabis sur une assiette
  • Mettre au micro-ondes
  • Chauffer pendant 3 minutes à mi- puissance
  • Retirer le cannabis décarboxylé

 

Et c’est tout ! Tu comprends pourquoi c’est l’une des méthode les plus utilisées pour la décarboxylation 🙂

Décarboxylation au Magical Butter

Un appareil permettant d’optimiser le processus de décarboxylation a été lancé par la marque Magical Butter. Cette entreprise a produit un récipient ressemblant à un tupperware, contenant en plus un thermomètre. Ce dernier permet de vérifier la température exacte concentrée dans un récipient.

Le processus est simple, il suffit de placer le cannabis broyé à l’intérieur de ce récipient et ensuite de placer ledit récipient sur la plaque du four, qui aura été préalablement chauffée. Le thermomètre possède un câble, qui permet de le placer hors du four et ainsi de contrôler la température sans avoir à ouvrir le four, évitant donc une diminution de la chaleur.

Une fois le temps écoulé, il suffit de sortir le tupperware et d’attendre qu’il refroidisse complètement pour l’ouvrir. 

C’est aussi simple de ça !

Recommandations sur la décarboxylation

Les différents moyens de procéder à la décarboxylation qu’on t’as exposé ci-dessus permettent d’extraire les formes actives de chaque substance. Cependant, pour un résultat optimal, voici quelques conseils supplémentaires, qui pourraient t’être bien utiles.

Éviter de trop effriter les têtes

Effriter l’herbe avant le processus permet d’obtenir une plus grande surface et ainsi la libération d’un plus grand nombre de composants lors de la décarboxylation. Toutefois, effriter le cannabis de façon excessive risque de surchauffer la plante et risquerait de la brûler. Il est donc conseillé de le faire à la main ou à l’aide de ciseaux pour éviter ce souci. Tu peux également utiliser un grinder, en prenant soin de ne faire qu’un “tour” de moulin, pour éviter de réduire les fleurs en trop petits morceaux.

Ne pas surchauffer l’herbe

Certains consommateurs pourraient vouloir gagner du temps et augmenter la chaleur du four. Ce n’est, bien entendu, pas conseillé, car cela pourrait détruire la plante… De plus, les composants du cannabis, que sont les cannabinoïdes et les terpènes, sont libérés à des températures bien spécifiques, et augmenter la température risquerait de les empêcher de dévoiler tout leur pouvoir.

Passer le séchage et faire des comestibles

Pour fabriquer du beurre de cannabis, il n’est pas nécessaire de sécher et affiner les têtes. Le séchage et l’affinage ont pour objectif d’éliminer l’humidité de l’herbe pour qu’elle ne développe pas des moisissures. Il n’est donc pas utile pour faire du beurre CBD, mais si vous souhaitez ajouter vos fleurs directement dans votre assiette, alors il vous faudra forcément passer par le séchage de ces dernières.

Se méfier des tableaux de décarboxylation

On le sait, ces tableaux sont assez présents sur Internet, et on les trouve d’ailleurs très facilement. Bien qu’ils paraissent pratiques, ils peuvent être dépassés et basés sur des paramètres spécifiques qui ne sont plus appliqués actuellement. La température et le temps indiqués dessus peuvent différer du produit que tu souhaites traiter, et donc les résultats pourraient ne pas être ceux que tu espérais. C’est pourquoi on te déconseille de les suivre, mais plutôt de te référer aux conseils qu’on t’as donné dans cet article de blog.

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]