traiter troubles neurologiques

CBD et problèmes neurologiques

Les troubles neurologiques touchent des milliers de personnes chaque année. Les symptômes de ces maladies ont un impact direct sur la qualité de vie de ces personnes. Il existe différents traitements pour soulager et traiter ces affections, comme les neuroleptiques ou de simples analgésiques. Mais il est également possible d’avoir recours à la rééducation neurologique, la physiothérapie ou la chirurgie. Mais parfois, ces maladies sont difficiles à traiter, et il n’existe pas de réel traitement.

De plus, certains traitements ont des effets secondaires indésirables plus ou moins importants, et ces patients cherchent donc d’autres solutions moins “invasives”. C’est là qu’entre en scène le CBD.

En effet, l’huile de CBD pourrait être une réponse aux malades qui ne répondent pas bien à leur traitement, leur permettant d’améliorer leur qualité de vie.

Mais pourquoi et comment le CBD pourrait aider les personnes atteintes de troubles neurologiques ?

Qu’est-ce qu’un trouble neurologique ?

Le système nerveux

Pour comprendre ce qu’est un trouble neurologique, il est essentiel de comprendre comment fonctionne notre corps. Ainsi, le système nerveux qui se trouve un peu partout dans notre organisme coordonne les mouvements et les fonctions du corps. Sans ce système nerveux, nous serions incapables de marcher, bouger, manger, parler ou fonctionner tout simplement. C’est un système complexe, qui est composé de deux parties :

  • Le système nerveux central : il comprend le cerveau et la moelle épinière.
  • Le système nerveux périphérique : il comprend les nerfs périphériques et les nerfs autonomes, qui parcourent tout le corps.

Ce sont les systèmes principaux, mais le système nerveux comprend également les yeux, les oreilles, les organes sensoriels du goût et de l’odorat, et les récepteurs sensoriels de la peau, des muscles, des articulations et d’autres parties du corps.

En bref, le système nerveux parcourt une grande partie de notre organisme, et est essentiel pour vivre au quotidien.

Le trouble neurologique

Un trouble neurologique est une déficience de l’une des principales parties du système nerveux, ce qui veut dire qu’une partie du système nerveux a un “bug” et ne fonctionne pas correctement ou pas du tout.

Les facteurs causant ces affections neurologiques sont divers et variés.

Cela peut provenir de facteurs endogènes, comme la modification de certains gènes ou bien de facteurs exogènes, comme la malnutrition ou des lésions du cerveau et/ou de la moelle épinière.

On recense pas moins de 600 types d’affections neurologiques connus et ces affections peuvent être divisées en différentes catégories, bien que les types puissent se chevaucher également :

  • Les troubles vasculaires : Cela regroupe les maladies incluant un blocage dans les vaisseaux qui transportent le sang vers et depuis le cœur. On y trouve les accidents vasculaires cérébraux, les accidents ischémiques transitoires ou les hémorragies sous-arachnoïdiennes, les hémorragies sous-durales et les hémorragies extra-durales.
  • Les dégénérescences :  Ce mot désigne la mort ou l’endommagement des cellules nerveuses, et peut provoquer par exemple la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, la démence, la chorée de Huntington et la maladie d’Alzheimer.
  • Les céphalées : L’affection neurologique la plus courante se trouve être les maux de tête. Ces derniers peuvent être causés par le stress, mais également les troubles physiques ou mentaux, qui peuvent provoquer des migraines et des céphalées de tension.
  • Les crises d’épilepsie : L’épilepsie est une maladie invasive, qui provoque des convulsions au patient, dû à des signaux électriques produits entre les cellules nerveuses et qui sont perturbés. Cela affecte la façon dont la personne se sent et peut donc provoquer des crises. Il existe également des troubles graves, tels que les syndromes de Lennox-Gastaut et de Dravet également, qui sont deux formes différentes d’épilepsie infantile.
  • Les troubles neurologiques génétiques : Cela inclut les anomalies génétiques de divers types, comme la maladie de Huntington. Cela peut être une gêne ou un groupe de gène, hérité des parents, qui ont une anomalie et qui crée une maladie neurologique.
  • Les maladies infectieuses : Ces maladies sont causées par des infections virales ou bactériennes, telles que la méningite, l’encéphalite, la polio, etc.
  • Troubles du mouvement : Ce trouble neurologique provoque des mouvements anormaux volontaires ou involontaires.
  • Maladie neuromusculaire :  L’altération des nerfs qui contrôlent les muscles provoque une atrophie musculaire. Cela peut être sur la colonne vertébrale, mais aussi sur d’autres endroits du corps.
  • Trouble neurologique fonctionnel (FND) :  Ce handicap restreint le fonctionnement normal des individus. Cette affection peut provoquer la perte de la vision, des tremblements, des dystonies (spasmes) et des évanouissements.
  • Neuro-oncologie. Les cancers du système nerveux comprennent le gliome du tronc cérébral et les tumeurs de la moelle épinière essentiellement.

Il existe plusieurs “signes” pour détecter un trouble neurologique, mais cela va dépendre de l’affection, de sa localisation, etc.

Cependant, on peut répertorier quelques symptômes courants, comme :

  • Perte ou faiblesse de la force musculaire
  • Manque de coordination dans les mouvements
  • Difficulté à parler, à respirer ou à avaler
  • Perte de la vue, vision double ou clignement excessif
  • Perte de mémoire
  • Maux de tête qui changent ou surviennent soudainement
  • Tremblements
  • Changements d’humeur ou de comportement de façon marquée
  • Perte de sensibilité ou picotements dans les membres
  • Déficience mentale
  • Douleur dorsale qui s’étend à d’autres parties du corps
  • Problèmes d’expression ou de compréhension

Mais si vous retrouvez un ou plusieurs symptômes dans cette liste qui pourraient ressembler à vos douleurs, pas de panique ! Ces symptômes peuvent se retrouver dans diverses maladies, autres que les troubles neurologiques. N’hésitez pas à aller consulter votre médecin en cas de doute.

Le CBD, parfois appelé cannabis médical ou marijuana médicale, est composé de cannabidiol, qui est une molécule réputée pour avoir des vertus apaisantes.

Il peut se présenter sous diverses formes, comme des gélules, des huiles, des fleurs, etc.

Il pourrait aider à soulager les symptômes de certaines affections médicales, bien que son utilisation soit très réglementée.

En effet, avec ces vertus thérapeutiques, il pourrait aider à traiter les spasmes et les crises, la douleur, l’anxiété, la faiblesse musculaire et d’autres symptômes causés par des troubles neurologiques.

problème neurologique

Pour quelle maladie neurologique faut-il prendre du CBD ?

Le CBD pourrait s’avérer utile pour complémenter les traitements médicaux déjà existants.

La sclérose en plaques

Cette maladie s’attaque au cerveau, mais aussi à la moelle épinière et aux nerfs.

Comme le cannabidiol possède des bienfaits apaisants et relaxants, il pourrait aider à soulager la raideur et les spasmes musculaires dont souffre la personne atteinte de ce type de maladie, ainsi que les troubles du sommeil qui sont courants dans la sclérose en plaques.

Le Sativex, un spray oromucosal à base de cannabinoïdes se serait avéré plus qu’utile dans le cas de patients atteints de sclérose en plaques modérée à sévère et résistants à d’autres médicaments. En effet, il permettait de réduire la spasticité musculaire et soulager donc les patients, autant physiquement que mentalement.

Crises d’épilepsie

Epidiolex, qui est une solution orale de cannabidiol, est en test actuellement sur les personnes atteintes d’épilepsie. Ces patients auraient montré une diminution de la fréquence des crises ou même de la liberté des crises.

Une étude a révélé que l’huile de CBD pourrait sensiblement réduire la fréquence des crises convulsives chez les enfants et les adolescents atteints du syndrome de Dravet.

Les troubles dégénératifs

Les troubles dégénératifs regroupent plusieurs types de maladie, comme la maladie de Parkinson par exemple, qui est une maladie neurologique chronique progressive. Cela veut dire qu’elle va s’amplifier de plus en plus, provoquant des symptômes de plus en plus violents. Cette maladie touche principalement les personnes d’âge moyen et les personnes âgées et est associée à une diminution de la production de dopamine et à des symptômes tels que la rigidité des muscles, les tremblements et le ralentissement des mouvements.

Avec ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, le CBD a prouvé qu’il était utile dans le cas de la maladie de Parkinson.

Plusieurs études ont démontré qu’en consommant du CBD en complément, ce dernier pouvait améliorer la qualité du sommeil et la qualité de vie pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Mais il existe d’autres troubles neurologiques de déficience, comme la maladie d’Alzheimer par exemple.

Et il existe également des pathologies dégénératives génétiques, comme le syndrome de Tourette, qui apparaît pendant l’enfance et peut provoquer des mouvements et des vocalisations involontaires.  Suivant le cas, les chercheurs suggèrent que le cannabis CBD pourrait améliorer les symptômes des patients grâce à ses propriétés anxiolytiques.

Douleur neuropathique

La douleur chronique est un symptôme commun à de nombreuses maladies, dont les troubles neurologiques.

En effet, ce symptôme affecterait jusqu’à 40% des patients présentant des maladies neurologiques primaires.

Le CBD peut être utile dans l’atténuation de la douleur, et c’est pour cela que le Sativex, qui est un traitement à base de cannabis, est approuvé dans de nombreux pays, dans le traitement des douleurs neuropathiques.

De nombreux essais cliniques ont montré l’efficacité du Sativex dans la gestion des douleurs neuropathiques centrales et périphériques.

L’huile de CBD a également montré son potentiel en termes de soulagement de la douleur chronique avec de faibles effets secondaires par rapport aux nombreux autres médicaments anti-douleur. Cependant, l’huile CBD ne serait pas la plus efficace en cas de douleur sévère.

Maux de tête et migraines

La migraine est plus qu’un simple mal de tête intense, car elle comprend d’autres symptômes, plus ou moins invalidants, tels qu’une douleur lancinante et récurrente d’un côté de la tête et une raideur musculaire par exemple.

Le CBD, comme les autres cannabinoïdes, module le système endocannabinoïde, ce qui pourrait être utile pour les migraines.

De plus, le CBD peut également réduire la libération de protéines, associée à la douleur inflammatoire, et moduler le système immunitaire.

Ainsi, moduler le système de coagulation du sang avec des cannabinoïdes pourrait devenir un traitement prometteur pour les migraines.

Anxiété et perte de sommeil

L’anxiété et la panique sont des séquelles courantes de certains troubles, comme l’épilepsie. Tandis que l’insomnie peut être due à des troubles neurologiques, comme la maladie de Parkinson par exemple.

Bien entendu, on peut également souffrir d’angoisse et de trouble du sommeil, sans pour autant avoir une maladie neurologique.

Le CBD pourrait aider à combattre l’anxiété et l’insomnie, car ce dernier peut modifier les signaux de la sérotonine, qui est un neurotransmetteur, important pour la santé mentale.

CBD et effets secondaires

Le CBD est généralement bien toléré, bien qu’il puisse provoquer dans de rare cas une sécheresse de la bouche, des diarrhées, une perte d’appétit, de la fatigue et de la somnolence.

De plus, Le CBD peut également interagir avec d’autres compléments alimentaires et/ou médicaments, tels que les anticoagulants par exemple.

Dans tous les cas, consulter son médecin avant toute prise de complément alimentaire ou de traitement médicamenteux est nécessaire et recommandé.

Faire du lait au CBD

Faire du lait au CBD

Le lait, un des ingrédients phare que tout bon cuisinier se doit d’avoir dans son garde-manger. Le plus commun reste le lait de vache, mais

Lire la suite