Faut pas ecouter aku 

45-marseille-cannabis

Marseille: du Cannabis synthétique à l’Hôpital

C’est à l’hôpital de Marseille qu’une expérimentation impliquant du cannabis synthétique, composé de cannabinoïdes de synthèse a été programmée cette année par les équipes de chercheurs. Il s’agirait visiblement d’étudier du “vrai” cannabis médical sur des volontaires (humain on précise) en commençant par administrer du “faux” cannabis : Des cannabinoïdes de synthèse ou autrement appelé cannabis synthétique, comme on l’a dit plus haut. Le Cannabiste a choisi d’alerter sur l’illusion collective selon laquelle on s’apprêterait à « Étudier le Cannabis Thérapeutique » à Marseille. Décorticage, mise en garde et conclusion sur cette expérience, c’est parti !

Qu’est-ce que le cannabis synthétique ?

On commence avec une petite mise au point pratique et rapide au niveau des termes :

  • Il y a le cannabis à usage récréatif 
  • Il y a le cannabis à usage thérapeutiques, que l’on appelle aussi cannabis médical

Et puis c’est tout ! Ne te complique pas trop la vie avec le reste, tu as tout sous les yeux.

Par contre.

  • Les cannabinoïdes de synthèse ne sont pas ce qui caractérise le cannabis médical
  • Les cannabinoïdes de synthèse ne constituent pas du “cannabis synthétique” c’est faux de le considérer (NDLR : même si on l’a employé dans le titre !)
  • Les cannabinoïdes de synthèse ne caractérisent pas l’aspect thérapeutique du cannabis

Ce sont des cannabinoïdes de synthèse, point barre. Et on les connaît encore bien trop mal pour les utiliser tranquillou à la petite semaine, histoire de comprendre ce que fait le vrai cannabis, car cela n’a rien à voir.

D‘ailleurs très souvent, lorsqu’on a essayé de donner des cannabinoïdes de synthèse à des patients en assez grande quantité, pour les études, ça c’est mal, voire très mal passé. Mais on va le découvrir plus tard dans cet article.

Cannabis synthétique

Du cannabis synthétique, comment ça ?

Il existe plusieurs médicaments sur le marché à base de cannabinoïdes de synthèse. On n’en nommera aucun ici, car on n’a pas vocation à débattre de leur efficacité ou pas.

En revanche, voici les risques qui se trouvent associés à un certain nombre de ces molécules synthétiques disponibles légalement en Europe pour un usage dit “récréatif” d’après l’ANSM :

  • des troubles neurologiques et neuromusculaires (agitation, convulsions, somnolence, vertiges, paresthésies, ralentissement psychomoteur),
  • des troubles cardiovasculaires (tachycardie/palpitations, hypertension artérielle, plus rarement bradycardie, voire hypotension artérielle)
  • des troubles psychiatriques (troubles psychotiques, symptômes paranoïaques, confusion, anxiété, amnésie, parfois insomnie, humeur dépressive).

Des cas de tolérance, de dépendance et de signes de sevrage sont également décrits. Aucun décès n’a été rapporté en France à ce jour mais la littérature étrangère rapporte de nombreux cas de décès par intoxication massive.

Les cannabinoïdes de synthèse en général, c’est tellement bon qu’on en mangerait ….. ou pas.

Une expérience sur du cannabis synthétique, vraiment ?

N’ayons pas peur des mots, écrire qu’il s’agit d’une “Expérimentation de cannabis thérapeutique” à Marseille c’est une vue de l’esprit, une manipulation ou une grossière erreur. Car s’il s’agit de calibrer une étude sur le cannabis médical avec des cannabinoïdes de synthèse : c’est même un pur scandale.

Personne ne commence à observer le vrai cannabis en se basant sur des molécules potentiellement toxiques dont on a pas encore mesuré toutes les conséquences sur le long terme, personne.  La plante de cannabis c’est l’évolution conjointe d’une race de plante et de millions d’organismes à travers les âges. L’écho combiné des cannabinoïdes; l’aromathérapie et l’effet d’entourage ….  Mesdames et messieurs ce qui se prépare à Marseille, cela s’appelle un enfumage et c’est même peut-être dangereux d’y participer.

D’après de nombreux témoignages de patients, les médicaments aux cannabinoïdes de synthèse disponibles sur le marché sont loin d’avoir volé leur efficacité au vrai cannabis. Ces molécules chimiques sont la volonté des laboratoires et de certains médecins, qui s’approprient la réputation du cannabis avec des molécules bon marché, pratiques, normalisées, hygiéniques et dont ils partageront les bénéfices, bien entendu.

En matière de cannabinoïdes de synthèse et d’étude, cela dérape souvent et ça fait mal quand ça dérape.

Conclusion sur le cannabis synthétique

Bien que l’Europe essaie de nous faire gober que le cannabis médical va faire son entrée en France, c’est une vaste blague. Tu l’auras compris, le cannabis synthétique n’est pas du tout du cannabis et ces molécules de cannabinoïdes synthétisées sont carrément dangereuses ! Peut-être qu’un jour, qui sait, on aura l’occasion de consommer du cannabis parce que ce dernier sera ENFIN légalisé. Mais on en est encore loin de cette époque idyllique !

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]