Revendeur CBD

Revendeur CBD : nos règles d'or et conseils pratiques pour se lancer

La revente de CBD est devenue un business très lucratif et son potentiel sur les années à venir est énorme. Vous avez donc tout à fait raison de penser à devenir un.e revendeur/revendeuse de CBD. Mais il ne faut oublier que la vente de CBD doit respecter quelques règles, qu’il faut connaitre. Il y en a une multitudes, mais cinq sont particulièrement importantes à connaître et maîtriser. Kilogrammes vous propose un petit guide vous expliquant ces 5 règles en détail.

La législation sur le CBD en France

La première règle à connaître absolument, c’est celle sur la légalisation du CBD. En effet, le cannabidiol n’est pas légal dans tous les pays du monde, bien que dans la plupart, il tend à se légaliser de plus en plus. Mais sa commercialisation et sa consommation restent très contrôlées. En France, la légalisation du CBD se trouve sur ce que l’on appelle une “zone grise” ; c’est-à-dire qu’il n’est pas illégal d’en consommer et d’en vendre, mais il faut absolument suivre quelques règles. Au contraire du THC, qui est un cannabinoïde contenu dans le cannabis, comme le CBD, mais qui provoque des effets psychoactifs, et est donc considéré comme une substance illicite, le CBD, lui, ne provoque aucun effet psychotrope, et n’est donc pas considéré comme une drogue. Le CBD étant légal en France, la commercialisation et la consommation de produits à base de cannabidiol le sont également. Devenir revendeur de CBD est donc une activité tout à fait légale, à condition de respecter la règlementation en vigueur mise en place actuellement. Ainsi, pour revendre des produits contenant du CBD, il vous faudra respecter ces 3 points, à savoir :
  • extraire le CBD uniquement de variétés de chanvre autorisées en France (avec une teneur en THC de 0,2% au maximum) ;
  • ne pas commercialiser de produits à base de CBD contenant du THC.
  • Les produits CBD doivent être contrôlés par des laboratoires afin de certifier leur teneur en THC

Choisir un bon grossiste CBD

La seconde règle à suivre, c’est d’opter pour un grossiste CBD de qualité. La plupart de ceux qui commercialisent du CBD se fournissent auprès de grossistes CBD. En effet, en optant pour un grossiste de cannabidiol, vous n’aurez pas à contacter des producteurs, négocier des prix, et surtout vous pouvez acheter des variétés de qualité avec un prix en gros. Si vous souhaitez devenir revendeur de CBD, l’idéal est de choisir un grossiste français, ce qui vous assure d’une part une production contrôlée et stricte, et d’autre part, une chaîne d’approvisionnement assez courte. C’est d’autant plus important de choisir un grossiste français que le label « Made In France » est un gage de qualité pour les consommateurs de CBD en raison de la législation assez rigoureuse auxquelles sont soumis les grossistes français pour l’installation de leurs fermes et la production du CBD. En outre, dans votre projet de devenir revendeur de CBD, veillez à choisir un grossiste qui applique le principe de l’agriculture biologique dans sa ferme pour assurer des produits de qualité à votre clientèle. Ce type de culture, en plus d’être plus saine pour la santé de vos futur.e.s client.e.s, permet aussi d’avoir des sols plus sains, qui offriront des variétés de qualité. Vous ferez une pierre, deux coups !

Devenir franchisé.e ou se lancer à son compte

La règle numéro 3 sera de choisir le statut que vous souhaitez avoir pour votre future entreprise. En ce qui concerne votre modèle économique pour devenir revendeur de CBD, vous avez le choix entre vous lancer à votre propre compte ou opter pour la franchise. La franchise est le modèle le plus répandu à ce jour, et cela, pour plusieurs raisons. En choisissant bien votre franchiseur, vous bénéficiez de sa notoriété et de son image de marque. Le travail de la promotion de votre business n’est donc plus à faire. Et vous bénéficierez de plusieurs autres avantages tels que :
  • l’assistance tout au long des étapes de la création de votre entreprise grâce à la mise en contact avec un expert-comptable ;
  • la formation au métier de revendeur de CBD et à la maîtrise des produits à base de cannabidiol ;
  • la mise à disposition de fichiers pour l’enseigne, le logo, les cartes de fidélité, les flyers, les posters, etc. ;
  • la fourniture de produits testés dans des laboratoires à renommée européenne ;
  • la livraison des produits en temps et en heure pour éviter tout risque de rupture de stock.
En contrepartie, il faudra payer un droit d’entrer dans la franchise. Si le montant varie d’un grossiste à un autre, il dépend surtout de la forme que vous souhaitez donner à votre business. Mais en vous lançant à votre compte, vous avez également des avantages :
  • Vous pouvez choisir les fournisseurs que vous souhaitez avoir, en fonction de leur offre, leur éthique, leur façon de travailler, etc.
  • Vous pouvez sélectionner les produits qui vous plaisent. Ainsi, vous pouvez très bien choisir de revendre uniquement des fleurs CBD par exemple, ou bien vous spécialiser en e-liquides CBD.
  • Vous pouvez gérer la flexibilité de votre emploi du temps, que vous pourrez adapter en fonction de vos priorités.
Bref, vous pouvez donner tout son sens à votre travail, en fonction de vos valeurs et vos espérances.

Choisir la forme de son business CBD

Pour devenir revendeur/revendeuse de CBD, il y a énormément de choix en ce qui concerne la forme du business. La règle numéro 4 à respecter c’est celle du choix de la forme de son entreprise. En la matière, vous pouvez choisir entre :
  • la boutique physique spécialisée ;
  • le kiosque ;
  • la station-service ;
  • le concept-store ;
  • le commerce de proximité ;
  • le site e-commerce ; etc.
Vous pouvez également opter pour des formes différentes. Ainsi, dans le cas d’une franchise, certains grossistes imposent le modèle de la boutique spécialisée tandis que d’autres sont beaucoup plus flexibles dans leur programme « revendeur ». Vous pouvez choisir de pratiquer le dropshipping, qui est une forme de commerce qui vous permet de ne pas avoir de stock chez vous. Ce système de vente se passe ainsi :
  • Votre client commande sur votre site Internet
  • Vous encaissez la commande, et donc vous conservez la marge de vente pour vous
  • Ensuite la commande est transmise à votre fournisseur
  • Le fournisseur se charge de livrer votre client.
C’est une méthode pratique pour les personnes ayant un e-commerce mais qui n’ont pas ou qui ne souhaitent pas avoir de stock dans un dépôt. En plus, cela vous permet de bénéficier de prix dégressifs, ce qui est avantageux pour vous, comme pour vos futur.e.s client.e.s.

Connaître le public de consommateurs CBD

Quelle que soit la forme que prend votre business de revente de CBD, il est important de connaître votre public de consommateurs. D’après l’enquête sur les consommateurs de CBD en France réalisée par E-liquide-cbd.info en septembre 2018, il ressort que :
  • 69% des consommateurs de CBD sont des hommes pour 31% de femmes ;
  • 74% consomment quotidiennement du CBD ;
  • 89% des consommateurs préfèrent les e-liquides de CBD contre 21% pour les huiles, 8% pour les gélules, 7% pour les cristaux et 4% pour les fleurs.
Ainsi, la règle numéro 5 vous propose d’effectuer des recherches sur les habitudes de consommation de vos futur.e.s client.e.s. En fonction de votre statut et de votre étude de marché, vous pourrez alors sélectionner les produits qui correspondraient le mieux à vos futur.e.s client.e.s.

Quel budget pour ouvrir une boutique CBD ?

Que ce soit une boutique physique ou bien un e-commerce, commencer son entreprise demande un certain budget, en fonction de ce que vous souhaitez faire. Concrètement, vous pouvez opter pour 2 types de structures :
  • En franchise: Pour ouvrir une franchise il vous faudra compter entre 5000€ et 15000€, qui représentent les droits d’entrée. Le chiffre dépend des enseignes et de leurs engagements.
  • En votre nom propre : là vous n’avez pas grand-chose à payer, si ce n’est les frais d’inscription à l’URSAAF
Ensuite, tout dépend si du local que vous avez et de l’aménagement que vous souhaitez faire. Les loyers débutent en général autour de 500e, mais tout dépend de la ville où vous vous situez, si l’endroit choisi est très passant, ou non, etc. Si votre boutique reçoit du public (que ce n’est pas un simple dépôt), pensez à vérifier que les aménagements respectent les démarches légales à suivre. En revanche, il vous faudra une devanture à coup sûr, afin que votre boutique soit visible facilement. Comptez alors environ 1000€, suivant la taille de la devanture. Prévoyez également un stock de produits CBD autour de entre 500-1000€ de produits pour avoir une réserve de base. Ensuite, ce stock pourra augmenter en fonction de vos ventes et puis surtout en fonction du nombre de marques avec lesquelles vous souhaitez travailler et des produits que vous souhaitez commercialiser. Au total il faudra donc compter en moyenne 8 000€ à 15 000€ pour ouvrir votre magasin de CBD. L’équipe Kilogrammes espère que ces quelques règles vous aideront pour vous installer en tant que revendeur/revendeuse de CBD.
Faire du lait au CBD

Faire du lait au CBD

Le lait, un des ingrédients phare que tout bon cuisinier se doit d’avoir dans son garde-manger. Le plus commun reste le lait de vache, mais

Lire la suite