greenhouse

CBD Greenhouse : Haute Qualité Sous Serre

Le cannabis est une plante qui fait partie d’une catégorie spécifique de plantes, que l’on appelle les plantes annuelles.

Ces plantes nécessitent des conditions de culture particulière pour pouvoir pousser et se développer dans les meilleures conditions. En effet, les plantes annuelles ont un cycle de vie plutôt court, celui-ci faisant à peine une année, d’où leur nom. C’est pourquoi, le cannabis, ou le chanvre, est cultivé principalement pour ses fleurs, puisque celles-ci mûrissent plutôt rapidement et peuvent alors donner plusieurs produits par la suite. En hiver, la plante reste sous forme de graines, ainsi elle peut donner de nouvelles plantations au printemps suivant.

Il existe plusieurs types de cultures, qui permettent de gérer la croissance de la plante de cannabis comme on le souhaite. Certains facteurs responsables de la croissance du plant peuvent alors être contrôlés, comme la lumière, l’eau, le sol, les nutriments, l’air ainsi que la température.

Il existe ainsi trois manières, toutes aussi efficaces, les unes que les autres de cultiver le chanvre. Ces trois types de culture sont l’indoor, l’outdoor ainsi que le greenhouse. Chacune de ces techniques ont des propriétés uniques, avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Cependant, il est important de bien connaître la différence entre chaque production.

La culture indoor : comment cela fonctionne ?

Comme son nom l’indique, la culture indoor de chanvre consiste à cultiver la plante en étant à l’intérieur. En effet, les plantations de chanvre indoor sont produites dans des grands hangars. Les plantations indoor sont souvent considérées comme des plants haut de gamme puisque la culture indoor est synonyme de contrôle absolu.

Effectivement, les producteurs indoor ont un contrôle total sur l’entièreté de la production et de son processus. Cela veut donc dire qu’ils peuvent modifier la lumière ou la température par exemple pour obtenir les meilleures fleurs. Grâce à cette technique, les plants de cannabis sont gérés de façon à être de très bonne qualité, sans pour autant devoir se plier aux différentes perturbations climatiques qui peuvent se présenter si la culture était faite en extérieur.

Comme c’est la manière de cultiver qui produit des fleurs très qualitatives, c’est également un procédé très onéreux. De plus, en plus d’être assez coûteuse, ce type de culture a un impact très important sur l’environnement.

En effet, tous les produits et appareils permettant la création artificielle d’éléments naturels ont une empreinte écologique et polluante beaucoup plus conséquente que la majorité des pratiques. Cependant, cette pratique peut rembourser quelque peu ces dépenses puisqu’elle permet aux producteurs de faire plusieurs récoltes dans l’année.

La production de plantes en indoor est très répandue de nos jours car l’attrait de la qualité industrielle associée à des productions en grande quantité se développe de plus en plus.

La culture outdoor : plus compliquée que la culture indoor

La culture de cannabis outdoor est la production la plus naturelle. C’est le type de culture est faite dans des champs dédiés à la plante. Cependant, c’est également la production de chanvre la plus compliquée à gérer. En effet, l’état des plants ainsi que le développement de ceux-ci dépendent entièrement des conditions environnementales et climatiques. Les producteurs de cannabis en outdoor sont obligés de suivre la météo et la nature pour pouvoir suivre le bon développement de leurs produits, ils sont dans l’incapacité de contrôler 100 % du processus de production. De plus, la zone géographique de la culture peut avoir une influence sur le type de chanvre qui sera cultivé. Dans cette optique, les régions chaudes et humides sont les mieux adaptées pour la sativa, tandis que les régions froides sont les mieux adaptées pour l’indica. La sativa et l’indica sont deux familles de cannabis, qui réunissent toutes les variétés de chanvre existant.

La culture outdoor ne peut donc pas être utilisée dans tous les pays en fonction des possibilités climatiques. Dans les pays où elle est possible, cette culture est d’ailleurs la plus répandue.

Bien évidemment, la culture outdoor est la culture de chanvre la plus écologique puisqu’elle consiste à suivre les variations de l’environnement. C’est également une culture au rendement très important comparé aux autres cultures, elle procure aux producteurs seulement une récolte par an. Néanmoins, il faut être patient en ce qui concerne la durée de production puisque la croissance des plantes en outdoor est d’environ 6 mois. De plus, elle demande moins de matériel que la culture indoor, ce qui fait qu’elle pourrait être moins onéreuse.

La culture greenhouse : le parfait équilibre entre indoor et outdoor

La culture greenhouse de chanvre consiste à faire cultiver les plants sous des serres. C’est en réalité une manière de cultiver qui permet d’associer les bienfaits de la culture en intérieur et les bienfaits de la culture en extérieur pour pouvoir avoir une production des plus optimales. C’est en quelque sorte la meilleure méthode de culture de fleurs CBD.

Grâce à la technologie de la culture sous-serre, il est possible de créer un microclimat adéquat pour les fleurs. La culture sous-serre permet aux plants de cannabis de prendre la lumière du soleil, contrairement à la culture en intérieur qui met en place des lampes produisant un éclairage artificiellement.

De plus, les plants de chanvre produit sous-serre peuvent récupérer tous les nutriments qui sont nécessaires à leur bon développement. En effet, à l’instar de la culture outdoor, les plants de CBD sont plantés directement dans le sol, ce qui leur permet de prendre des nutriments naturels et de bonne qualité, de meilleure qualité que les terreaux qui sont vendus en commerce par exemple. La serre qui est placée au-dessus des plantes est un élément clé de la culture sous-serre, d’où son nom d’ailleurs. Elle permet de protéger les plants et les fleurs de cannabis des différentes intempéries qui peuvent potentiellement détruire les plantations. Ainsi, les plantes sont protégées du froid et du vent, ce qui est idéal pour une bonne récolte.

Cultiver ses plants de cannabis sous-serre permet d’avoir un contrôle parfait sur les différents éléments qui influencent la croissance et la qualité de la plante ainsi que de la récolte. Avec une culture sous-serre, il est possible d’avoir plus de récoltes dans l’année grâce aux conditions presque parfaites sous lesquelles les plantes sont placées. La culture sous-serre est une culture qui est plutôt écologie et économique comparé aux autres cultures, ce qui fait d’elle l’une des meilleures cultures de plantations, dont la culture de cannabis.

Quel type de culture faut-il privilégier ?

En réalité, il n’y a aucune culture à privilégier au détriment d’une autre.

En effet, chacune des trois cultures de cannabis possède ses propres avantages et ses propres inconvénients. Cependant, le choix de la culture sera plutôt à adapter en fonction de la consommation que vous souhaitez en faire par la suite.

Effectivement, la consommatrice ou le consommateur doit tenir compte de certains facteurs comme le choix de la variété, ses besoins et son expérience en terme de culture.

Toutefois, ces facteurs sont personnels et il ne faut pas être influencé par d’autres personnes pour choisir sa propre méthode de culture. C’est un fait, aucune culture n’est meilleure ou pire que les autres, chacune d’entre elles a ses points forts et ses points faibles, mais aucun de ces détails ne permet un classement universel des cultures de cannabis.

D’un côté, la culture sous-serre permet une production écologique et économique, offrant des variétés avec d’excellents terpènes et cannabinoïdes et ceci est dû à l’exposition à la lumière naturelle du soleil. D’un autre côté, la culture outdoor est sujette à nombreux pesticides et différents produits chimiques, mais c’est celle qui permet une production la plus “naturelle” possible. Enfin, la culture indoor est une culture à l’impact écologique très important dû aux machines et produits utilisés, mais c’est une culture au rendement très important.

Donc peu importe la méthode de culture sélectionnée, puisque l’important c’est le rendement final, et donc la récolte de fleurs CBD.