Les célébrités pour le cannabis

Les célébrités en faveur du cannabis

Bien que le cannabis ne soit pas (encore) légalisé en France, certaines célébrités françaises ne se cachent pas d’être pour la légalisation de cette plante.

En effet, que ce soit dans le milieu de la culture, du sport, de la politique et des médias en général, certaines personnalités n’hésitent pas à donner leur point de vue au sujet de la légalisation du cannabis.

L’équipe Kilogrammes vous présente les nombreux peoples français mais aussi les célébrités du monde entier, qui sont contre la prohibition du cannabis, que ce soit en termes d’utilisation médicale et/ou récréative.

Bien entendu, cette liste changera au fur et à mesure, et vous pourrez contribuer à l’étoffement de cette dernière ! Pour cela, n’hésitez pas à nous écrire ici ou en MP sur Instagram, en précisant bien que vous participerez au développement de cette liste.

Célébrités féminines :

Cinéma

Jennifer Aniston a déclaré au magazine Rolling Stones : “J’aime bien en fumer de temps en temps. Je n’y vois aucun mal. Tout est dans la modération.

Alice Belaïdi avait dit sur BFMTV : “Je ne me fais pas porte-parole du mouvement pro-cannabis, par contre j’ai envie de sortir de cette hypocrisie qui nous montre du doigt comme des toxicomanes. Je veux continuer à assumer. C’est hypocrite de se cacher. On me demande parfois si j’ai peur qu’on ne me propose plus de rôle. Absolument pas. Au contraire. Un jour, on dira que j’étais précurseuse.

Whoopi Goldberg est également une célébrité qui milite pour le cannabis. Cette actrice, auteure, animatrice de télévision et activiste a un faible pour l’herbe, à tel point qu’elle possède sa propre entreprise de cannabis médicinal, Whoopi & Maya. Elle fait d’ailleurs de nombreuses déclarations publiques au sujet du cannabis et sa place dans la médecine, décrivant cette plante comme une alternative efficace aux pilules et aux opiacés dans certains cas.

Megan Fox défend aussi la consommation de cannabis, et à même rendu public son opinion sur la question en disant : “La guerre aux drogues de L’Amérique est de la propagande… Je ne peux pas vous dire combien de conneries j’ai entendu parce que j’ai dit ouvertement que je fumais du cannabis. Les gens le regardent comme si c’était un truc de fou, de hippies, quelque chose de terrible à faire. Alors que non !
J’espère qu’ils le légalisent et lorsqu’ils le font, je vais être la première personne en ligne pour acheter mon paquet de joints”.

L’actrice, avec son franc parlé, aurait eu quelques soucis suite à cette déclaration, et pourtant, cela ne l’empêche pas de rajouter : “Les gens disent que vous pouvez abuser de la marijuana. Et bien merde, on peut aussi abuser des cheeseburgers, vous savez ? On ne ferme pas Burger King parce qu’on peut abuser de leurs produits .

Média

Claire Chazal, la journaliste et présentatrice du JT avoue avoir été une grosse consommatrice de cannabis, pendant une interview sur France Info dans l’émission “Tout sauf évident” :

“J’ai été baba cool, avec des sabots, un manteau afghan, un pull péruvien, du khôl sous les yeux et les cheveux teints au henné. On peut dire qu’on en a fumé à 20 ans!”

Culture

L’artiste Lady Gaga a mis en lumière son goût pour l’herbe dans le documentaire “Gaga : Five Foot Two”. Dans ce dernier, la star parle notamment de ses problèmes de fibromyalgie et de sa relation avec le cannabis, qui l’aide à surmonter les douleurs de sa maladie.

La chanteuse-compositrice Melissa Etheridge a lancé, en 2015, une ligne de vins infusés de marijuana. Cette dernière est une survivante du cancer du sein, et le cannabis l’a bien aidé dans son parcours de soin, et c’est pour cela qu’elle souhaite en faire profiter d’autres, et expliquer que la weed n’est pas si mauvaise que les médias le prétendent.

Politique

Sport

Célébrités masculines :

Cinéma

Matthieu Kassovitz a dit, dans le podcast consacré au cannabis, Banana kush de 2019 : “Le cannabis est une médecine avant tout (…), un cadeau de la terre.”

Woody Harrelson, qui est un célèbre acteur de cinéma, connu notamment pour ses rôles dans les films comme “La Planète des singes”, “Zombieland” ou encore “Hunger Games”. Mais il s’avère qu’il est également un grand défenseur de la légalisation du cannabis.

D’ailleurs, ce dernier aurait été arrêté en 1996 pour avoir organisé une manifestation dans l’État du Kentucky où il a mis en scène la plantation de 4 graines de chanvre en terre. De plus, Harrelson siège également au conseil consultatif de Norml, faisant avancer la cause grâce à sa renommée.

Acteur légendaire, Morgan Freeman est connu pour son goût pour le cannabis. Étant un ardent défenseur de la légalisation de ce dernier, il aurait même déclaré que le cannabis devrait être légal au niveau fédéral aux États-Unis.

Média

Thierry Ardisson a révélé au média Konbini qu’il fumait “au moins un (joint) par jour parce que quand vous vous réveillez le matin et que vous allumez la télé, franchement, c’est dur. Donc ça aide à se distancier un petit peu du monde“.

Jean-Pierre Bacri a dit, lors de son passage dans “La Grosse Émission” en 1997 : “Ça a plein de vertus, moi j’aime beaucoup toutes les vertus de cette drogue douce.

Hugh Hefner, connu pour avoir créé le magasin “Playboy” a également joué un rôle important dans la légalisation du cannabis. En effet, ce dernier aurait participé à la création de la National Organisation for the Reform of Marijuana Laws, plus communément appelée NORML, notamment en donnant de grosses sommes d’argent à cette organisation.

Culture

Florent Pagny, a confié, en 2016 sur l’émission de proximité “Le Divan” : “Ça me permet d’être beaucoup plus ouvert et plus réceptif, ça me soigne de la parano”.

Yannick Noah a annoncé sa position concernant le cannabis dans “Le Journal du Dimanche” en 2012 : “Je suis pour un vrai débat et je demanderai aux faux-culs d’arrêter de parler. Dès 1983, j’ai essayé de lancer la réflexion. En vain. À chaque fois, c’est ‘Yannick, le bobo de gauche fumeur de joints et pour la légalisation.’ En plus, je ne fume plus. Récemment encore, je me suis fait allumer pour mes déclarations sur le dopage. C’est quoi ce système où on se fait taper dessus quand on dit la vérité ? J’en ai ras les dreadlocks.”

Le chanteur Sting, ancien membre du groupe “The Police” a admis consommer du cannabis pour trouver l’inspiration créative, et c’est d’ailleurs lors d’un entretien publié dans le magazine “Rolling Stone”, qu’il annonçait : “Si je coince sur des paroles ou sur une idée qui ne sort pas, parfois une bouffée de weed suffit à les libérer.” utilisant alors le cannabis comme outil artistique “tout comme l’est un stylo”.

Ice Cube a créé, en janvier dernier, sa propre marque de cannabis, qu’il a nommé Fryday Kush. L’artiste propose une large gamme de produits, à commencer par de l’herbe bien sûr, mais aussi des blunts, et une variété assez importante de concentrés.

Politique

Arnold Schwarzenegger, ce nom est à la fois connu dans le monde du culturisme, mais également dans le domaine politique et cinématographique. Mais l’équipe Kilogrammes a décidé de le placer en politique, car c’est là son dernier métier, encore actuellement.

En effet, Schwarzy est le 38e gouverneur de Californie, ce qui lui a permis de présenter au cours de son mandat, un projet de loi qui a jeté les bases de la légalisation du cannabis dans l’État de Californie.

Barack Obama, l’ancien président des États-Unis, est plutôt indulgent concernant le cannabis, sachant qu’il a été lui-même dans ses jeunes années un consommateur de weed.

Il aurait plutôt tendance d’ailleurs à pardonner les individus incarcérés pour des délits légers liés aux drogues, défendant une vision du cannabis au même plan que les cigarettes et l’alcool.

Sport

Mike Tyson est le meilleur exemple pour prouver que cannabis et sport peuvent faire bon ménage. Cet athlète de haut niveau consomme en effet du cannabis, et on sait maintenant qu’il en a consommé avant l’un de ses combats avec Andrew Golota en 2000.

Il a même lancé récemment son entreprise “Tyson Ranch”, qui sont des cultures de cannabis garantie sans pesticides et récoltées à la main.

Michael Phelps est l’athlète olympique le plus médaillé de tous les temps ! Et pourtant, on ne se douterait pas que c’est un gros fumeur de joint. Cependant, sa consommation lui a coûté des sponsors et une suspension par la fédération américaine de natation pour une durée de 3 mois.

Mais malgré ce “scandale” Michael Phelps n’a jamais échoué à un test de dépistage de drogues.

En effet, le sportif de haut niveau participait même volontairement à une organisation connue sous le nom de “Project Believe”, qui teste les athlètes plus souvent que ne l’exigent les régulations internationales.

Ainsi, Phelps n’a jamais risqué sa carrière à cause du cannabis car il en consommait uniquement pendant sa période hors-saison. Comme quoi, on peut fumer et quand même participer aux jeux olympiques si on s’organise bien !

Autre

Richard Brandson, connu pour être le créateur de la marque “Virgin” est aussi un grand défenseur du cannabis.

En effet, il aurait déclaré ouvertement qu’il n’y avait rien de mal à ce qu’un parent partage un joint avec ses enfants, à la place de le faire secrètement. Ainsi, il s’oppose directement à la prohibition du cannabis et pense que les toxicomanes auraient nettement plus besoin d’aide au lieu d’être poursuivis.

Un cheesecake au CBD

Faire un cheesecake au CBD

Qui n’aime pas le cheesecake ? Cette délicieuse pâtisserie que l’on retrouve un peu partout depuis quelques années, tellement elle est appréciée. Entre légèreté et

Lire la suite