Faut pas ecouter aku 

défoliation

Tout ce que vous devez savoir sur la défoliation

Vous avez peut-être déjà entendu le terme “défoliation” sans réellement savoir de quoi il s’agissait. C’est normal de ne pas connaître tous les termes issus du monde du cannabis, mais c’est pour cela que notre équipe existe aussi !

Kilogrammes vous explique ce qu’est la défoliation, en quoi elle consiste et surtout quand l’utiliser.

Qu’est-ce que la défoliation ?

Tout d’abord, la première définition de la défoliation, c’est :

“Chute annuelle normale des feuilles chez les arbres dits caducifoliés

Cette chute prématurée de feuilles se passe en fonction de différents facteurs, comme la maladie, les parasites ou insectes dits “défoliateurs”.

Mais dans le monde du cannabis, ce terme de défoliation prend un tout autre sens, puisqu’il s’agit de l’élimination volontaire et contrôlée des feuilles d’une plante de marijuana afin d’améliorer l’aération, la pénétration de la lumière ou la production dans les parties aériennes des plantes.

C’est une technique qui n’est pas exclusivement utilisée pour le cannabis, car on la retrouve également dans l’entretien de bonsaï et dans l’agriculture intensive pour l’alimentation.

Bien entendu, comme n’importe quelle technique, la défoliation comporte certains risques, qui peuvent être évités si cette dernière est bien faite et cela en vaut réellement la peine !

À quoi sert la défoliation ?

Comme nous l’avons dit précédemment, la défoliation consiste à retirer certaines feuilles de la plante. Mais pourquoi faire ça ?

Saviez-vous que dans la nature, les plants de cannabis utilisent leurs feuilles pour stocker des nutriments afin de les utiliser lors de périodes de stress comme les sécheresses, les manques de nutriments et les infestations de nuisibles.

Cependant, à part si vous cultivez en outdoor, les méthodes de cultures actuelles permettent d’éviter ces désagréments que sont les maladies, et surtout les parasites et insectes. Mais cela n’empêche pas vos plants d’agir comme si c’était le cas, et donc de produire du feuillage superflu, qui devient plus un fardeau qu’autre chose.

Et c’est à ce moment que la technique de la défoliation entre en jeu ! En éliminant un peu de son feuillage, vous lui permettez de libérer un peu d’énergie, mais en plus, vous aidez votre plant à mieux utiliser sa source lumineuse limitée. Enfin, la défoliation permet d’améliorer également la circulation de l’air autour de vos plants, aidant à réduire les problèmes de température/humidité et les risques de nuisibles/moisissures.

Comme ça, en ayant plus d’énergie, ces derniers vont pouvoir produire des buds plus résineux, et en plus grosse quantité !

Les avantages de la défoliation

Prenez bien garde à retirer uniquement les feuilles de certaines parties de la plante, permettant à son énergie de se répartir de manière égale dans toute la structure. En effet, en retirant certaines feuilles, la lumière pénétrera mieux et les fleurs pourront se développer de manière optimale.

Les avantages de cette technique sont :

  • Gagner des têtes supplémentaires, avec un aspect plus dense et une texture plus résineuse.
  • Le contrôle des ravageurs et des maladies, car en laissant moins de feuilles sur le plant, les insectes auront moins de place pour se cacher, et vous pourrez les détecter plus facilement et rapidement.
  • Identifier les excès et blocages de nutriments concernant votre plant plus facilement.

Quand faut-il utiliser la défoliation ?

Il y a plusieurs “écoles” concernant le moment idéal pour utiliser la technique de défoliation du cannabis.

Certains défendent le fait que le meilleur moment, c’est pendant la phase de croissance végétative des plants. Tandis que d’autres soutiennent que c’est pendant la pré-floraison que la défoliation est la plus efficace.

Dans tous les cas, il est déconseillé de le faire beaucoup plus tard, car la plante n’aurait plus le temps de profiter de l’énergie gagnée.

Par exemple, il est intéressant de le faire pendant la croissance des plantes indica ou hybrides, car ces dernières ont un long temps de végétation. Une fois que vous avez constaté que les grandes feuilles ombragent les nouvelles pousses, il est temps d’effectuer une défoliation.

Comment faire une défoliation de cannabis ?

Cette technique ne demande pas trop de savoir-faire, mais il faut tout de même savoir ce que l’on fait avant de se lancer. En effet, si vous retirez trop de feuilles, qui sont les réserves de nutriments que possèdent les plantes en plus de leur servir de pare-soleil parfois, vous risquez de leur faire plus de mal que de bien. De plus, il faut également garder à l’esprit que chaque fois que vous coupez une plante, vous ouvrez une porte à d’éventuelles infections, alors soyez prudent.e et utilisez cette technique uniquement en cas de réel besoin.

Il suffit juste de repérer les feuilles qui sont grandes et qui bloquent l’arrivée de la lumière sur les pousses. Retirez-les afin d’aérer et éclairer votre plant, et ne vous inquiétez pas, vous verrez après quelque temps que les branches qui auront été clairsemées continuent à avoir des feuilles, prenant naissance directement dans les nœuds du tronc principal.

Quand la défoliation est-elle déconseillée ?

Cela va dépendre de vos plants, mais si ces derniers ont un état vital plutôt “faible”, dû à diverses raisons (maladie, insectes, trop d’eau, etc.), il vaut mieux ne pas défolier, car cela ne gagnerait pas en performance, au contraire, cela peut même être délétère pour vos plants.

Dans tous les cas, lorsqu’une plante présente des carences, des ravageurs, des blocages ou un autre type de stress, il n’est pas bon d’enlever les feuilles, car cela lui procurerait un stress supplémentaire, pouvant la faire mourir si sa situation n’est pas corrigée.

Il n’est pas non plus conseillé de le faire avec une floraison très avancée, car la plante a besoin d’un minimum de temps pour pouvoir profiter de l’éclairage et de la ventilation gagnés dans les zones défoliées.

Défoliation extrême ou Lollipopping

Certains cultivateurs utilisent la technique de la défoliation extrême, que l’on retrouve aussi sous le nom de défoliation intense. Ce sont surtout les breeders Américains qui emploient ce type de culture, qui consiste à défolier de façon extrême (d’où son nom) a tel point qu’ils laissent à peine les pointes des branches intactes.

Appelé également “Lollipopping“, car les plantes ont la forme de sucettes, ressemblant trait pour trait à un taillage des plants poussé à l’extrême. C’est une technique risquée, que nous ne conseillons pas spécialement, sauf dans certains cas très spécifiques, comme par exemple pour les plants qui ont longtemps été utilisés comme boutures.

Conclusion

Dans cet article, vous avez pu découvrir ou redécouvrir une technique d’optimisation de la production de plants de cannabis. Bien que la défoliation ne soit pas recommandée par tous les breeders, car il vaut mieux parfois laisser plus de feuilles que d’en retirer certaines essentielles. Mais comme nous venons également de le voir, enlever les feuilles superflues augmentera la production et la qualité finale de la récolte.

Nous espérons que cet article vous aura plu ! Si c’est le cas, n’hésitez pas à également aller voir celui-ci, qui devrait vous plaire 🙂

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]