Soulager l'endométriose

Le CBD aide t-il à soulager certains symptômes de l’endométriose ?

Les récepteurs du système endocannabinoïde sont répartis un peu partout dans le corps, mais surtout principalement au niveau des systèmes nerveux, cardiovasculaire, digestif et reproducteur. L’action du cannabidiol sur ces récepteurs permettrait donc au corps de mieux gérer l’inflammation provoquée par l’endométriose au niveau des systèmes digestif et reproducteur.

Le CBD et ses effets antalgiques

Le problème avec une maladie comme l’endométriose, c’est que l’inflammation provoquent souvent des douleurs très intenses et persistances. Or, il s’avère que le CBD est connu pour calmer ce type de symptôme, et ce, dans le cas de plusieurs maladies comme le cancer, l’arthrite, la sclérose en plaque ou la polyarthrite rhumatoïde.

Ce bienfait du cannabidiol résulte également de son action sur le système endocannabinoïde (ECS). Par ce biais, il active le fonctionnement des récepteurs CB1 et CB2 impliqués dans la régulation de fonctions telles que la réponse immunitaire et la douleur.

Comment utiliser le CBD en cas d’endométriose ?

Le CBD est disponible sous plusieurs formes et dans le cas d’un traitement symptomatique contre l’endométriose, il est important de choisir les bonnes molécules. Le choix des molécules doit d’abord être fait en fonction du profil du consommateur de CBD. Ensuite, pour venir rapidement à bout de l’inflammation et des douleurs chroniques, les produits à base de CBD doivent :

  • avoir une forte teneur en cannabidiol ;
  • être rapidement assimilables par l’organisme.

Si vous décidez de vapoter le CBD afin de soulager les symptômes de l’endométriose, nous vous conseillons d’opter pour des cristaux dont la teneur en cannabidiol est de 90%. En plus, le vapotage facilite une rapide absorption des principes actifs (terpènes, cannabinoïdes). Vous pouvez également utiliser l’huile ou les capsules de CBD, réputées pour leur efficacité, que vous pouvez prendre en cure.

Le CBD et les effets secondaires

Vous pouvez utiliser le CBD dans le traitement de l’endométriose sans craindre des effets secondaires ni une accoutumance. Contrairement aux solutions médicamenteuses existantes actuellement, il offrirait une efficacité sur la durée lorsqu’il est utilisé comme anti-inflammatoire.

De même, le CBD vous fait profiter de ses propriétés antalgiques sans risque d’accoutumance, contrairement aux antalgiques classiques principalement composés d’opiacés. Une étude menée par le « Center of Disease Control and Prevention » a prouvé que la prescription journalière d’antidouleurs à base d’opiacés accroîtrait les chances de consommation ultérieure par le patient.

Très invalidante, l’endométriose donne lieu à des perturbations hormonales, des dérèglements du cycle menstruel voire la stérilité. C’est avant tout une maladie inflammatoire caractérisée par des douleurs intenses. Voilà pourquoi l’essentiel du traitement contre l’endométriose se compose d’anti-inflammatoires et d’antalgiques.

Le CBD et ses effets anti-inflammatoires

Comme susmentionnée, l’endométriose est une maladie inflammatoire chronique. Les saignements qu’elle provoque pendant les règles hors de l’utérus sont dus à l’inflammation. Celle-ci est la réponse du corps à une agression. Elle se propage en fonction de la colonisation des autres organes par le tissu endométrial. Voilà pourquoi le premier symptôme qui est traité est l’inflammation.

Si le CBD est largement utilisé à titre médical dans de nombreux pays, c’est d’abord en raison de ses effets anti-inflammatoires. En effet, le cannabidiol serait capable d’agir sur les récepteurs (CB1 et CB2) du système endocannabinoïde de notre corps. Ce système se charge de maintenir l’homéostasie, c’est-à-dire l’équilibre intérieur de l’organisme. Il est par exemple impliqué dans la gestion :

Les récepteurs du système endocannabinoïde sont répartis un peu partout dans le corps, mais surtout principalement au niveau des systèmes nerveux, cardiovasculaire, digestif et reproducteur. L’action du cannabidiol sur ces récepteurs permettrait donc au corps de mieux gérer l’inflammation provoquée par l’endométriose au niveau des systèmes digestif et reproducteur.

Le CBD et ses effets antalgiques

Le problème avec une maladie comme l’endométriose, c’est que l’inflammation provoquent souvent des douleurs très intenses et persistances. Or, il s’avère que le CBD est connu pour calmer ce type de symptôme, et ce, dans le cas de plusieurs maladies comme le cancer, l’arthrite, la sclérose en plaque ou la polyarthrite rhumatoïde.

Ce bienfait du cannabidiol résulte également de son action sur le système endocannabinoïde (ECS). Par ce biais, il active le fonctionnement des récepteurs CB1 et CB2 impliqués dans la régulation de fonctions telles que la réponse immunitaire et la douleur.

Comment utiliser le CBD en cas d’endométriose ?

Le CBD est disponible sous plusieurs formes et dans le cas d’un traitement symptomatique contre l’endométriose, il est important de choisir les bonnes molécules. Le choix des molécules doit d’abord être fait en fonction du profil du consommateur de CBD. Ensuite, pour venir rapidement à bout de l’inflammation et des douleurs chroniques, les produits à base de CBD doivent :

Si vous décidez de vapoter le CBD afin de soulager les symptômes de l’endométriose, nous vous conseillons d’opter pour des cristaux dont la teneur en cannabidiol est de 90%. En plus, le vapotage facilite une rapide absorption des principes actifs (terpènes, cannabinoïdes). Vous pouvez également utiliser l’huile ou les capsules de CBD, réputées pour leur efficacité, que vous pouvez prendre en cure.

Le CBD et les effets secondaires

Vous pouvez utiliser le CBD dans le traitement de l’endométriose sans craindre des effets secondaires ni une accoutumance. Contrairement aux solutions médicamenteuses existantes actuellement, il offrirait une efficacité sur la durée lorsqu’il est utilisé comme anti-inflammatoire.

De même, le CBD vous fait profiter de ses propriétés antalgiques sans risque d’accoutumance, contrairement aux antalgiques classiques principalement composés d’opiacés. Une étude menée par le « Center of Disease Control and Prevention » a prouvé que la prescription journalière d’antidouleurs à base d’opiacés accroîtrait les chances de consommation ultérieure par le patient.

Considérée comme une maladie silencieuse, l’endométriose est une pathologie gynécologique grave qui se caractérise par des douleurs intenses. À ce jour, la plupart des traitements contre elle sont à base d’anti-inflammatoires et d’antalgiques. Certaines malades optent aussi pour des alternatives comme le CBD. Le cannabidiol est-il suffisamment puissant pour constituer un traitement efficace contre l’endométriose ?

Comprendre ce qu’est l’endométriose

L’endométriose est une maladie gynécologique qui touche principalement l’endomètre. Ce tissu qui tapisse l’utérus devient envahissant et prolifère anormalement à certains endroits de l’appareil génital, provoquant des douleurs qu’il est possible de calmer grâce à une infusion au CBD. Selon le cas, il peut s’agir de :

  • l’endométriose pelvienne profonde qui touche l’intestin, le cul-de-sac postérieur ou encore les ligaments utéro-sacrés et peut même dans certains cas, toucher l’uretère, la vessie, la jonction rectosigmoïdienne et même le côlon ;
  • l’endométriose ovarienne qui se caractérise par un kyste de l’ovaire reconnaissable à sa teneur en liquide foncé ;
  • l’endométriose superficielle qui se manifeste par la colonisation de la surface du péritoine par l’endomètre.

Très invalidante, l’endométriose donne lieu à des perturbations hormonales, des dérèglements du cycle menstruel voire la stérilité. C’est avant tout une maladie inflammatoire caractérisée par des douleurs intenses. Voilà pourquoi l’essentiel du traitement contre l’endométriose se compose d’anti-inflammatoires et d’antalgiques.

Le CBD et ses effets anti-inflammatoires

Comme susmentionnée, l’endométriose est une maladie inflammatoire chronique. Les saignements qu’elle provoque pendant les règles hors de l’utérus sont dus à l’inflammation. Celle-ci est la réponse du corps à une agression. Elle se propage en fonction de la colonisation des autres organes par le tissu endométrial. Voilà pourquoi le premier symptôme qui est traité est l’inflammation.

Si le CBD est largement utilisé à titre médical dans de nombreux pays, c’est d’abord en raison de ses effets anti-inflammatoires. En effet, le cannabidiol serait capable d’agir sur les récepteurs (CB1 et CB2) du système endocannabinoïde de notre corps. Ce système se charge de maintenir l’homéostasie, c’est-à-dire l’équilibre intérieur de l’organisme. Il est par exemple impliqué dans la gestion :

  • de la glycémie ;
  • du poids ;
  • du rythme cardiaque ;
  • de la température corporelle, etc.

Les récepteurs du système endocannabinoïde sont répartis un peu partout dans le corps, mais surtout principalement au niveau des systèmes nerveux, cardiovasculaire, digestif et reproducteur. L’action du cannabidiol sur ces récepteurs permettrait donc au corps de mieux gérer l’inflammation provoquée par l’endométriose au niveau des systèmes digestif et reproducteur.

Le CBD et ses effets antalgiques

Le problème avec une maladie comme l’endométriose, c’est que l’inflammation provoquent souvent des douleurs très intenses et persistances. Or, il s’avère que le CBD est connu pour calmer ce type de symptôme, et ce, dans le cas de plusieurs maladies comme le cancer, l’arthrite, la sclérose en plaque ou la polyarthrite rhumatoïde.

Ce bienfait du cannabidiol résulte également de son action sur le système endocannabinoïde (ECS). Par ce biais, il active le fonctionnement des récepteurs CB1 et CB2 impliqués dans la régulation de fonctions telles que la réponse immunitaire et la douleur.

Comment utiliser le CBD en cas d’endométriose ?

Le CBD est disponible sous plusieurs formes et dans le cas d’un traitement symptomatique contre l’endométriose, il est important de choisir les bonnes molécules. Le choix des molécules doit d’abord être fait en fonction du profil du consommateur de CBD. Ensuite, pour venir rapidement à bout de l’inflammation et des douleurs chroniques, les produits à base de CBD doivent :

  • avoir une forte teneur en cannabidiol ;
  • être rapidement assimilables par l’organisme.

Si vous décidez de vapoter le CBD afin de soulager les symptômes de l’endométriose, nous vous conseillons d’opter pour des cristaux dont la teneur en cannabidiol est de 90%. En plus, le vapotage facilite une rapide absorption des principes actifs (terpènes, cannabinoïdes). Vous pouvez également utiliser l’huile ou les capsules de CBD, réputées pour leur efficacité, que vous pouvez prendre en cure.

Le CBD et les effets secondaires

Vous pouvez utiliser le CBD dans le traitement de l’endométriose sans craindre des effets secondaires ni une accoutumance. Contrairement aux solutions médicamenteuses existantes actuellement, il offrirait une efficacité sur la durée lorsqu’il est utilisé comme anti-inflammatoire.

De même, le CBD vous fait profiter de ses propriétés antalgiques sans risque d’accoutumance, contrairement aux antalgiques classiques principalement composés d’opiacés. Une étude menée par le « Center of Disease Control and Prevention » a prouvé que la prescription journalière d’antidouleurs à base d’opiacés accroîtrait les chances de consommation ultérieure par le patient.

Faire du lait au CBD

Faire du lait au CBD

Le lait, un des ingrédients phare que tout bon cuisinier se doit d’avoir dans son garde-manger. Le plus commun reste le lait de vache, mais

Lire la suite