Faut pas ecouter aku 

pythium

Le pythium, qu’est-ce que c’est ?

Cultiver du cannabis, cela demande quelques connaissances, en jardinage, et puis surtout, malheureusement, de connaître aussi tous les parasites et moisissures qui peuvent envahir vos plantations. Et surtout il faut pouvoir y faire face, une fois que ces derniers ont été repérés !

Vous pouvez rencontrer des mouches minières, des pucerons, des araignées, mais aussi des champignons, comme le pythium par exemple, qui viendront ruiner votre jardin.

Ce champignon est également connu sous le nom de  “pourriture des racines”  et se produit et prolifère dans les cultures humides en intérieur, mais aussi dans les serres et les lits de semis.

C’est un champignon assez sournois car il passe inaperçu au début et agit ensuite très rapidement une fois qu’il a infecté la plante. Il peut alors causer la mort de cette dernière sans que vous n’ayez eu le temps de le détecter ! De plus, il peut rester actif pendant de nombreuses années dans le substrat du sol de votre jardin une fois que celui-ci a été contaminé.

Ce champignon s’attaque surtout au racines de vos plants, mais il peut également se trouver dans l’eau d’irrigation elle-même et même les mouches et les moustiques peuvent en transporter, ce qui fait de lui un ennemi extrêmement difficile à contrôler et identifier et c’est pour cela qu’il est fortement recommandé d’anticiper son apparition.

En effet, l’apparition de ce champignon peut se contrôler et s’éviter, si vous appliquez les soins appropriés et que vous utilisez les traitements qui sont disponibles sur le marché.

Repérer les signes d’une invasion au pythium

Vous constatez que vos plantations n’ont pas la même tête que d’ordinaire ? Peut-être qu’elles ont été contaminées par un champignon Pythium… Pour vous en assurer, voici une liste de symptômes que vos plants peuvent montrer en cas de contamination :

  • Le premier endroit où ce champignon puissant attaque est à la racine de la plante, donc vérifiez délicatement celles de vos plantations.

En effet, le pythium absorbe les nutriments dont les plantes se servent pour leur croissance, se propageant des racines vers la tige, et ce, jusqu’aux feuilles. donc vous pourrez assez “facilement” voir que ce dernier à prit place dans votre jardin si vous voyez que vos plants commencent à pourrir, et que les feuilles jaunissent et se dessèchent.

Ce champignon est vraiment tenace, et peut attaquer la plante jusqu’à 10 cm au-dessus de la base de ce dernier.

Mais ce champignon peut aussi s’attaquer à vos graines ! Vous le remarquerez rapidement si vos graines sont infectées, car elles seront alors toutes molles et prendront une couleur noire.

Comment éviter ou prévenir l’invasion du champignon pythium ?

Le souci avec le pythium, outre le fait que ce soit un champignon, c’est que ce dernier est ultra rapide qui, une fois qu’il a infecté la plante, celle-ci meurt en un clin d’œil. Pour éviter de gâcher tout votre dure labeur, nous vous recommandons de surveiller les différents paramètres, comme :

  • La température du sol, qui ne doit pas être trop élevée,
  • Vos zones de culture, qui ne doivent pas être trop humides,
  • L’hygiène extrême dans la zone de culture afin de repérer rapidement s’il y a une invasion de champignon,
  • Le substrat, qui doit éviter d’être sale et mal aéré, sinon il sera un environnement propice à l’invasion de champignons,
  • Le sur-arrosage de la plante, car l’eau stagnante est un milieu parfait pour eux (les champignons).

En résumé, évitez que votre jardin soit une zone tropicale (humide et chaude) car ce sont les conditions optimales pour que les champignons viennent élire domicile dans ce dernier, et donc envahir vos plants.

Voici quelques conseils pour que l’environnement de vos plantations soient optimales pour elle et donc prévenir l’invasion de champignons :

  • Un nettoyage et une hygiène appropriés sont essentiels dans toute la zone de culture, mais il faut également que vos ustensiles que vous utilisez (y compris vos mains) soient nettoyés ! Pensez à les stériliser (vos outils, pas vos mains ! ) avant utilisation, ce qui évitera des contaminations croisées.
  • Un substrat propre et aéré, pour éviter, encore une fois, la stagnation de l’eau et l’humidité.
  • La température doit être tempérée, car la chaleur favorise l’apparition de ce type de champignon. Avec une température de 30°C et une humidité de 80% maximum, vous réunissez les conditions idéales pour que le Pythium décide de se régaler de vos cultures, alors ne leur facilitez pas la tâche!
  • Prenez garde aux mouches et aux moustiques aussi, car ils peuvent transporter le champignon et le déposer sur vos plants !
  • Pour prévenir les champignons, vous pouvez prendre des produits fongicides, à appliquer selon le mode d’emploi indiqué sur le produit.

Comment éliminer le champignon pythium ?

Comme nous l’avons dit précédemment, pour éliminer ce champignon, s’il s’est installé dans votre jardin, il vous faut utiliser un fongicide. Vous pouvez en trouver de toutes les sortes chez diverses marques.

Les fongicides les plus appropriés pour le traitement du Pythium sont les suivants:

  • Fongicide pour champignons, algues et bactéries : qui sont des produits préventifs et curatifs. Préférez la version biologique, afin de vous assurer une consommation de vos fleurs plus saine.
  • Fongicide Flower Anti-Oïdium : C’est un produit phytosanitaire conçu pour prévenir et combattre les attaques d’oïdium dans les cultures de cannabis. Ce produit a un grand avantage dans le traitement des champignons. Il prévient les nombreuses maladies causées par des champignons tels que l’oïdium, la tâche blanche, la moucheture, la rouille, l’oïdiopsis, la pourriture noire et l’anthracnose.
  • Le propolis : Eh oui ! Nos amies les abeilles savent comment se protéger du champignon pythium, en créant du propolis, un bio-stimulant et fongicide 100% naturel fabriqué par ces petites bébêtes.

Dernière petite astuce : pour prévenir l’arrivée d’un champignon Pythium, vous pouvez renouveler le plant mère de temps en temps. En effet, la plante à l’origine de vos boutures transportait sûrement déjà le champignon sur elle, qui produit des spores, et qui se déposent sur vos nouvelles boutures, les transformant à leur tour en porteurs de champignons.

Le remplacer par une des nouvelles plantes après une ou deux utilisations serait idéal pour que cette dernière fasse une cure de santé. Le but final c’est d‘obtenir des mères jeunes et fortes qui empêcheront l’apparition du champignon tant redouté.

Conclusion

En bref, le Pythium est un champignon puissant et rapide, qu’il ne vaut mieux pas contracter ! Cet article sert de prévention et d’information, vous préparant à combattre ce dernier avant qu’il ne ruine toute votre récolte de cannabis.

L’équipe Kilogrammes espère que cet article vous aura plu ! N’hésitez pas à partager cet article avec vos ami.e.s, il pourrait certainement aider beaucoup d’amateurs et de cultivateurs de chanvre !

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]