⚠️ Toutes les commandes contenant des produits en précommande seront expédiées sous 5 jours ouvrés. ⚠️

migraine

CBD contre le mal de tête : prévenir les migraines

Les migraines et les maux de tête sont des troubles psychiques communs que tout le monde ressent au moins une fois dans sa vie. Les causes sont nombreuses et souvent peu connues à ce jour, ce qui rend difficile la prise en charge et l’apport d’un quelconque traitement. D’ailleurs, d’après l’Inserm, ce sont les femmes qui sont plus touchées par ce type de pathologie, à 20% contre 10% pour les hommes.

Mais est-ce que le CBD pourrait soulager les maux de tête ? Comment et quel produit utiliser pour soulager les céphalées ?

C’est ce que l’équipe Kilogrammes va t’expliquer dans cet article qui est… pas prise de tête (on devait la faire !)

La migraine, qu’est-ce que c’est ?

Tout d’abord, il est important de bien faire la différence entre la migraine et un simple mal de tête, parfois appelé une céphalée. 

La migraine est une véritable maladie qui est causée par l’apparition répétée et soutenue de céphalées plusieurs fois par mois et parfois accompagnées de nausées et vomissements. Sympa, n’est-ce pas ? 

Son origine est diverse et donc, selon la source migraineuse, les vaisseaux sanguins, situés dans le tronc cérébral vont se dilater, ce que l’on appelle la vasodilatation puis se rétracter : c’est la vasoconstriction. 

Il existe deux types principaux de migraines :

  • Les migraines avec aura
  • Les migraines sans aura 

 

Alors, non, rien d’ésotérique dans ces noms, c’est juste que les migraines avec aura sont très impressionnantes puisqu’elles provoquent une sensation de fourmillement avant, après ou pendant la crise migraineuse. Ce qui n’est pas le cas des migraines sans aura. 

Voici quelques caractéristiques typiques de migraines avec aura :

  • Un symptôme d’aura durant plus de 5 minutes ;
  • Deux ou plusieurs symptômes d’aura arrivant successivement ;
  • Chaque symptôme dure entre 5 et 60 minutes ;
  • L’aura est suivie dans les 60 minutes d’une céphalée.

 

Pour reconnaître une migraine, voici les principales caractéristiques :

  • Topographie unilatérale (symptômes ressentis d’un seul côté de la tête) ;
  • Douleurs pulsatives ;
  • Douleurs modérées à sévères ;
  • Douleurs aggravées par le mouvement, mais aussi par la lumière.

 

Chez la moitié des personnes souffrants de migraines, les crises durent en moyenne six heures, et peuvent dans certains cas durer plus de 24h heures.

De nombreuses personnes sont concernées par les migraines, il n’existe pas de profils types. 

Les personnes atteintes de crises migraineuses

Elle touche 15 % de la population mondiale et il faut savoir que tout le monde peut être concerné par cette maladie, bien que ce soit les femmes les plus touchées. Cependant, tout le monde n’aura pas le même degré de maladie, puisque différents types de migraines existent, comme celles avec et sans aura, comme on le disait précédemment, les céphalées de tension et les migraines ophtalmiques. 

Apparaissant généralement lors de la puberté, elle touche, à l’âge adulte, son pic d’activité est souvent compris entre 30 et 40 ans avant de s’atténuer après. 

Mais la science tend à dire qu’il existe également une prédisposition génétique et ce, depuis le XIXe siècle. Certains gènes pourraient donc provoquer des crises de maux de tête, notamment les gènes associés à l’apport de protéines qui pourrait être traduit comme une maladie héréditaire dans certains cas.

Quels traitements pour les maux de tête ?

Pour traiter les céphalées, il existe différents traitements disponibles en libre-service ou sur ordonnance en pharmacie. Voici une liste, non-exhaustive, de certains de ces médicaments :

  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme les anti-inflammatoire type ibuprofène.
  • Les analgésiques comme l’aspirine ;
  • Le paracétamol comme le doliprane ; 
  • Le triptan comme le rizatriptan.

 

Les triptans sont des médicaments qui sont également disponibles pour des traitements de fonds afin de prévenir les maux de tête. Attention, il n’existe pas de traitements pouvant arrêter continuellement les migraines.

Il existe cependant des méthodes naturelles pour lutter contre ces dernières, comme l’acupuncture, la sophrologie ou encore l’ostéopathie. 

Quelles plantes contre la migraine ?

Les bienfaits de la phytothérapie sont nombreux. D’ailleurs, il existe plusieurs plantes qui sont utilisées pour le traitement des maux de tête. C’est le cas de celles-ci :

  • La partenelle : qui est recommandée en cas de migraine ;
  • Le romarin : avec ses propriétés anti-inflammatoire et hépato protectrice, il peut être utile contre les céphalées ;
  • La menthe poivrée : elle facilite la digestion, stimule les capacités intellectuelles et aide à lutter contre la fatigue. On la préfère en huile essentiel, mais attention, on ne la consomme jamais seule ! 
  • Le griffonia : pour atténuer les douleurs de d’un mal de tête, on peut en prendre en gélules comme le CBD.

CBD et migraine : des études encourageantes

L’utilisation du chanvre pour traiter les céphalées n’est pas une idée innovante. En effet, on en trouve des traces dans un manuscrit assyrien datant du IIe millénaire avant Jésus-Christ. Mais aussi dans un traité de médecine datant de la Grèce antique, dans les pharmacologies arabes et perses, au Moyen Âge… Plus récemment, des publications médicales de la seconde moitié du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle montrent un usage courant du cannabis dans le traitement des maux de tête, avec des résultats encourageants. On y découvre que la weed provoque une diminution de la fréquence et de l’intensité des crises, voire, dans certains cas, disparition complète des migraines même après l’arrêt du traitement. Tu peux trouver toutes les informations sur l’histoire et l’utilisation de la marijuana dans le cas de maux de tête sur ce compte rendu d’études médicales.

Quant au lien entre CBD et migraine, tu peux aller consulter ces études :

  • Une étude menée en 2016, dans le Colorado (USA). L’étude porte sur 121 patients traités avec du cannabis médical. 40 % des participants ont constaté une diminution de la fréquence des crises, et pour 11 % d’entre eux, elles ont carrément disparu.
  • Une étude de 2017 rapportée lors du 3e Congrès de l’Académie européenne de neurologie (et relayée par Forbes) porte sur 127 personnes souffrant de migraines chroniques. Le cannabis thérapeutique afficherait alors des résultats très légèrement supérieurs aux médicaments classiques (40,4 % contre 40,1 %) concernant la fréquence de ces crises. Il s’avèrerait également plus efficace pour réduire les douleurs (une baisse moyenne de 43,5 %) avec moins d’effets secondaires que les traitements classiques.

 

Mais ces études ne concernent pas uniquement le CBD puisque c’est du cannabis et non du chanvre que les participants à l’étude ont consommé. Cependant, on peut attester que le mélange de cannabidiol et de tétrahydrocannabinol (THC) aide à réduite la fréquence des céphalées. 

Le CBD, un allié pour lutter contre les maux de tête ? 

Face aux crises migraineuses qui peuvent devenir de plus en plus difficiles à supporter et présentes, de nombreux patients se sont tourner vers le cannabidiol. Cette molécule prometteuse pourrait apporter un soulagement et une sensation de relaxation pour ces personnes, sans procurer les effets secondaires des traitements actuels.

L’un des nombreux bienfaits potentiels du CBD est son action anti-inflammatoire, en agissant sur les récepteurs CB1 du système endocannabinoïde situés dans le système nerveux et dans le cerveau, cette molécule pourrait stopper les messages de douleurs qui se transmettent entre les différents nerfs avant d’atteindre le cerveau.

Cela permettrait de faire disparaître la douleur des crises mais également leur fréquence. Enfin le CBD pourrait également aider à lutter contre les différents facteurs à risque les provoquant, comme : 

  • Les variations émotionnelles (négatives ou positives) 
  • Le surmenage, relâchement ou effort physique inhabituellement intense
  • Le manque ou l’excès de sommeil 
  • La variation hormonale (chute des taux d’œstrogènes en période menstruelle par exemple) 
  • Le changement climatique (chaleur ou froid, vent violent)
  • L’exposition sensorielle (lumière ou odeurs fortes)
  • Le changement lié à l’alimentation (saut de repas, repas lourd, alcool…)

 

Tous ces facteurs de risques possèdent un élément en commun : un changement d’état. 

Quelle forme de CBD pour lutter contre les migraines ? 

Pour lutter contre les céphalées, il est possible de consommer du CBD de plusieurs façons, même qu’il n’est pas nécessaire de souffrir de migraine pour tester ces méthodes 😉

La première est l‘huile de CBD, que tu peux consommer en appliquant quelques gouttes sous ta langue et attendre quelques secondes avant de l’avaler. Cela permet de ressentir tous les effets du CBD, et ce, rapidement.

Tu peux également consommer du CBD avec un vaporisateur, ce qui permettrait de profiter de tous les arômes et les bienfaits des fleurs CBD tout en ayant un effet rapide.

On espère que cet article t’aura été utile, et que tu comprends un peu mieux les maux de tête et comment les soulager avec du CBD. Est-ce que tu es toi aussi victime de céphalées ? Comment les gères-tu ? N’hésite pas à partager ton expérience avec nous en MP sur notre Insta 😉

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]