Faut pas ecouter aku 

compost DIY

Faire son compost DIY

Vous vous êtes lancé.e dans la culture, et vous avez déjà commencé à construire votre jardin. Savez-vous que vous pouvez faire des économies en créant votre propre engrais pour plants de cannabis ?

En faisant votre compost DIY, vous économiserez de l’argent tout en améliorant la qualité du sol de vos cultures, ce qui les aidera à se renforcer par la même occasion.

Pourquoi faire son compost DIY pour cannabis ?

Les médias n’arrêtent pas de nous le signaler : la pollution est un fléau ! C’est notamment la pollution chimique, qui provient de l’activité de l’Homme qui engendre des phénomènes néfastes, que ce soit pour notre santé, mais aussi pour l’environnement.

Mais qu’est-ce que l’engrais à avoir avec la pollution ? Si vous achetez de l’engrais déjà tout fait, celui-ci est contenu dans un sac en plastique, qui n’est pas recyclable. De plus, les engrais peuvent contenir des produits chimiques, qui partiront ensuite dans les sols, lorsque vous arroserez vos plants.

Créer son propre compost est une bonne alternative, et vous êtes sûr.e.s de ce qu’il contient, ce qui vous permet de créer un produit de première qualité, qui est à la fois écologique ET économique.

Le compost, que vous pouvez retrouver sous le nom “d’engrais écologique” ou encore “d’engrais fait maison” est fait à partir de déchets organiques, de matériaux solides ou semi-solides et que nous avons tous à la maison, puisqu’il s’agit de nos restes de nourriture.

Où faire du compost DIY ?

Certaines municipalités et organismes publics et privés disposent dans la ville des composts collectifs, qui peuvent se trouver soit dans des résidences, soit sur la voie publique. Certaines villes n’en ont pas, mais mettent en place une collecte de compost, qui s’ajoutent à l’initiative du cinquième conteneur. Ce type d’initiative donne le ton, et procure l’envie d’en faire plus pour notre environnement, aidant à la conservation de l’environnement et donc de notre santé, de notre bien-être et de celui de notre chère planète Terre.

Ce compost DIY peut servir à vos plantes d’intérieur et d’extérieur, mais également à vos cultures de cannabis. Vous pouvez aussi participer à cette initiative en tant que breeders, en utilisant le compost maison pour vos plantes. Ainsi, vous ferez des économies, tout en préservant l’environnement.

Pourquoi mettre du compost DIY sur les plants de cannabis ?

Outre la raison économique déjà mentionnée, la chose la plus importante que vous devez retenir, c’est que vos plantes vont avoir une croissance plus “forte” et elles deviendront alors plus résistantes.

En effet, en créant votre propre engrais, vous pouvez vous assurer d’avoir un produit 100% bio, qui n’abîme pas vos plants, ni le sol dans lequel ils sont cultivés. De plus, vous pouvez booster leurs propriétés organoleptiques, en sélectionnant les “déchets” qui le constitueront, et ainsi gérer les macro et micro nutriments que ce dernier apportera à vos plants. De plus, comme vous pouvez faire un engrais “concentré”, cela vous permet d’utiliser moins d’engrais que si vous aviez un engrais conventionnel.

D’autres utilités du compost DIY pour cannabis

Le compost ne sert pas uniquement d’engrais, ce dernier peut également être utilisé comme répulsif à insectes. En effet, si vous attendez une bonne année, ce dernier peut servir de désherbant, en plus de tenir les insectes à distance de vos plants, surtout si ces derniers sont cultivés en outdoor ou greenhouse. En effet, dans votre compost DIY, vous aurez des bactéries qui se seront développées naturellement, et qui vous aideront à combattre les différents agresseurs de vos plants, en plus d’enrichir le sol de vos cultures, qui amélioreront par conséquent l’état de vos plantes et leurs propriétés.

Comment faire un bon compost fait maison pour cannabis ?

Nous avons déjà cité plus haut que l’ingrédient principal d’un compost DIY c’est nos ordures ménagères, qui sont essentiellement composées de restes de nourriture. Mais bien entendu, votre compost peut être composé de différents restes de nourriture, en fonction du compost que vous désirez avoir.

En effet, certains composts contiendront des os et des restes de viande et de poisson, tandis que d’autres ne contiendront que des légumes et des épluchures. Si vous êtes encore novices en la matière et que vous ne savez pas trop comment faire votre compost, vous pouvez vous rendre sur ce site. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires sur la fabrication de votre compost, étape par étape.

Pour en revenir à la composition de votre compost, en plus des matières organiques, vous aurez besoin :

  • D’eau : Attention cependant, il ne faut jamais étouffer le mélange dans l’eau ! Pour savoir si la quantité d’eau de votre compost est idéale, vérifiez si le mélange dégouline ou bien si en introduisant la main, seulement quelques gouttes en sortent. Si vous avez la seconde situation, cela signifie que la quantité d’eau est parfaite !
  • D’azote : que vous pouvez obtenir dans une boutique spécialisée ou que vous pouvez obtenir en broyant des restes de nourriture, du marc de café ou bien de la matière végétale que vous aurez obtenu en tondant votre jardin par exemple. L´azote servira à donner les protéines nécessaires pour les micro-organismes de votre compost.
  • D’oxygène : il est nécessaire que le mélange puisse respirer, donc l’oxygène doit pouvoir pénétrer afin que les micro-organismes puissent survivre et que le mélange ne pourrisse pas.
  • De carbone : il est fabriqué à partir de sciure de bois, de cheveux, de carton, de papier, des cendres de bois, de paille ou de restes de plantes séchées. Donc n’oubliez pas d’en rajouter un peu dans votre compost. Attention, le carton et le papier doivent être “neutre” c’est-à-dire qu’ils ne doivent pas contenir d’encre.

Acheter un composteur ou le faire soi-même ?

Vous avez plusieurs solutions qui s’offrent à vous, en fonction de vos envies et de vos besoins.

Par exemple, vous pouvez décider de faire votre composteur DIY, avec de gros bidons ou des seaux refermables, que vous n’utilisez pas ou plus. Pensez à y faire des trous dedans (sur le couvercle par exemple) afin que le mélange de compost obtienne l’oxygène dont il a besoin et que les micro-organismes ne meurent pas, comme cité précédemment.

Si vous avez un jardin, vous pouvez également créer un composteur, à l’aide de bout de bois et de briques. Pour avoir un bon composteur, en jardin, la taille idéale est d’1m².

Mais tout le monde n’a pas de jardin et parfois encore moins la place d’avoir un gros seau chez lui. Dans ce cas-là, vous pouvez créer un composteur d’appartement !

Vous pouvez en trouver facilement sur divers sites Internet, comme Amazon, mais aussi sur “Moncomposteur.com“, et bien d’autres encore.

Cela vous permet d’avoir un petit composteur, sans odeur, qui prend peu de place, mais qui est pratique et qui vous permet de créer votre engrais naturel pour vos plants.

Comment utiliser le compost DIY ?

Maintenant que vous avez préparé votre compost maison, vous devez garder à l’esprit que l’utilisation de celui-ci varie en fonction du type de culture de marijuana que vous avez chez vous. Ainsi, si votre culture est :

  • Outdoor en pot : Le pourcentage de compost à utiliser sera 1/3, le reste sera complété par de la terre enrichie légèrement en nutriments.
  • Outdoor en jardin : Le compost pourra être appliqué aux pieds des plants trois fois dans l’année. Deux kilogrammes de compost par m² est un bon ratio. Nous vous conseillons d’utiliser un compost “jeune” qui aurait pas plus de 3 mois de “maturation”.
  • Indoor : Vous pouvez utiliser la même quantité que dans le cas d’une culture outdoor en pot, mais celle-ci aura moins d’eau, donc c’est un facteur à surveiller.

Peut-il y avoir des soucis avec un compost DIY pour cannabis ?

Bien entendu, utiliser un compost fait maison pour vos plants de cannabis est le meilleur choix pour leur croissance et leur développement, mais comme tout, celui-ci a ses avantages et ses inconvénients.

En ce qui concerne ses avantages, nous les avons déjà cités ci-dessus, et ils dépassent largement les inconvénients qu’il peut apporter. Mais il est tout de même important que vous les connaissiez, juste au cas où :

  • Les odeurs : Un compost, étant donné que c’est composé d’aliments en décomposition, peut dégager des odeurs peu agréables… Cela peut également être dû au fait qu’il contient trop d’eau, ce qui fait fermenter les ordures, renforçant les odeurs nauséabondes. Ou bien votre compost est trop compact, développant des odeurs similaires à celle de l’ammoniac. Pour éviter cela, dans un premier temps, pensez à tourner le mélange pour que ce dernier perde l´eau qu’il a en trop. En revanche, si votre compost est trop dense, il vous faudra dans ces cas-là ajouter un peu d’eau et vous assurer que l´oxygène rentre bien, pour qu´ainsi les odeurs se dissipent.
  • Les insectes : Certains insectes sont gourmands des fruits et autres déchets organiques en décomposition, c’est le cas des mouches par exemple. Ces dernières ne sont pas néfastes pour le compost mais sont très désagréables, volant partout et pouvant rapidement envahir une pièce. La meilleure chose à faire dans ces cas-là c’est de planter de la lavande près de votre compost, car cette plante, en plus de dégager une bonne odeur, chasse les insectes.

Conclusion sur le compost DIY

Vous avez toutes les clés en main pour créer votre compost pour plants de cannabis fait maison et fournir à vos plantes le meilleur des engrais !

Si vous avez aimé cet article sur la création d’un compost DIY, vous devriez apprécier celui-ci qui parle des nutriments essentiels à avoir dans son jardin de weed.

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]