Faut pas ecouter aku 

sport et CBD

Du CBD pour les sportifs ?

On a cette image de l’athlète comme de quelqu’un au top de sa forme, bien dans ses baskets : un idéal de bonne santé. Mais la pratique intensive de toute activité sportive amène aussi son lot de problèmes : blessures, crampes, apparition de douleurs chroniques, stress lors des compétitions… Les sportifs de haut niveaux doivent lutter au quotidien pour assurer la performance. Beaucoup ont alors recours à la prise de substances plus ou moins efficaces pour tenir le rythme. Parmi elles, le cannabidiol (CBD) fait son chemin depuis quelques temps. Mais pourquoi le CBD attire-t-il les sportifs ?

Que prennent les sportifs aujourd’hui ?

Pour lutter contre la douleur

Pour lutter contre les douleurs apparaissant pendant ou après l’effort, les sportifs ont recours depuis des années à différents types de médicaments. Nous parlons ici de substances légales, autorisée par les instances sportives et même bien souvent prescrites par les médecins du sport.

La plupart des athlètes ont régulièrement recours à des analgésiques assez communs que tu as sans doute déjà utilisé, comme le paracétamol ou l’ibuprofène par exemple.

Ces médicaments sont efficaces au départ mais on peut vite développer une accoutumance qui pousse alors à augmenter les doses. Leur consommation excessive, comme c’est le cas avec beaucoup de molécules, entraîne des effets néfastes sur le long terme.

Cela peut abîmer le foie, les reins, … tous les organes qui filtrent le sang en gros, pas terrible…

Plus inquiétant, certains sportifs consomment des opioïdes telle que la morphine : des substances ultra efficaces mais malheureusement dévastatrices pour la santé. Elles entrainent en effet des risques élevés d’addiction et d’overdose. Aux États-Unis en 2017, on a recensé plus de 47 000 décès par overdoses d’opioïdes, soit environ 68% de toutes les morts par overdose sur l’année !

Contre le stress de la performance

Outre la douleur, le stress est aussi un challenge quotidien pour les sportifs. Avant les compétitions en particulier, le stress de la performance coupe l’appétit ou empêche de dormir. Beaucoup d’athlètes consomment alors des somnifères.

Les mécanismes du sommeil étant complexes et beaucoup de solutions existant sur le marché, qui ne serait pas tenter par une petite pilule “magique” pour dormir du sommeil du juste ?

Seulement voilà, ces médicaments présentent souvent des effets secondaires comme une accoutumance, qui rend le produit moins efficace à long terme.

Depuis quelques années, beaucoup de sportifs se tournent vers le CBD. Solution naturelle, ayant peu d’effets secondaires et plus d’un tour dans son sac, cette molécule résout beaucoup des problèmes liés aux substances qu’on vient de citer.

Les bienfaits du CBD pour les sportifs

Le CBD est l’un des nombreux cannabinoïdes présent naturellement dans la plante de chanvre. Consommé, il interagit entre autres avec les récepteurs du système endocannabinoïde (SEC) pour activer ou inhiber de nombreux mécanismes physiologiques.

Contrairement à son collègue le THC, le CBD n’est pas un psychotrope et donc n’entraîne pas de dépendance et n’a pas d’effets secondaires connus

.

Au contraire, on l’étudie aujourd’hui pour ses nombreux bienfaits sur l’organisme, et ce sans effet d’accoutumance. Parmi eux, beaucoup sont particulièrement adaptés au sportif.

Avant l’effort

  • le CBD agirait sur l’humeur et permettrait d’améliorer la concentration et de donner de l’énergie;
  • il est efficace contre l’anxiété et réduit donc le stress de la performance.

Après l’effort

  • son action anti-inflammatoire, antioxydante et antispasmodique aide à réduire les crampes;
  • il réduit les nausées causées par un effort intense;
  • apaisant la douleur, il aide les blessures à guérir plus vite;
  • il améliore le temps et la qualité du sommeil, pour une bonne récupération physique et mentale.

Le CBD a donc des actions à plusieurs niveaux. Il permet d’améliorer les performances comme de réduire le temps de récupération. On note aussi qu’il est reconnu pour ses effets apaisants concernant les douleurs chroniques. C’est une aide précieuse pour les athlètes actuels comme pour les sportifs retraités.

Comment consommer le CBD ?

En général, le CBD est consommé par les sportifs comme complément alimentaire : gélules, bonbons, sirops, huile à déposer sous la langue ou à mélanger avec de la nourriture. Pour une action locale on utilisera plutôt des crèmes riches en CBD.

Mais un problème se pose, celui du dosage. Le CBD est un produit récent, autant sur la marché qu’au niveau des recherches et de sa compréhension. Il n’y a pas encore de recommandations précises sur les doses, même si la science s’accorde sur le faible risque d’une surconsommation. On conseille cependant de toujours commencer par un dosage faible et d’augmenter doucement jusqu’à ce que tu trouve ton idéal en termes d’effet. L’efficacité du produit dépend du métabolisme de chacun, donc fais pas la course avec tes potes sur “qui consommera le plus de CBD” 😉

Législation et avertissements

Le CBD a longtemps été une substance assimilée à une drogue, au même titre que le cannabis ou les produits dopants. Il était donc illégal lors des compétitions sportives d’en consommer.

Cependant, de nombreux retours positifs de la communauté scientifique et des athlètes eux-mêmes ont poussé les instances sportives à revoir leur position. Notamment, quelques grands noms du sport ont été des pionniers pour faire reconnaitre les bienfaits de cette magnifique molécule.

En janvier 2018 l’Agence Mondiale Anti-dopage (AMA) a déclaré le CBD comme légal pour les compétitions sportives.

La coupe du monde de football de 2018 a ainsi été le premier événement sportif mondial à officiellement accepter l’usage de CBD, sans risque donc pour la carrière des nombreux sportifs de toutes nationalités. Une sorte de petite victoire pour les sportifs !

Cependant, l’AMA considère toujours d’autres cannabinoïdes, et notamment le THC, comme dopants et donc illégaux. Il est donc important pour les athlètes de ne consommer que des produits où la molécule de CBD a été extraite sans les autres constituants du cannabis. Avant une compétition, il faut donc éviter les produits ayant subit une extraction à spectre complet, puisque ces derniers contiennent une petite dose de THC. Mais même en quantité minime, si le THC est détecté, c’est finito pour le sportif !

De plus, il faut faire preuve d’une grande vigilance quant aux vendeurs de CBD. Il existe encore peu de contrôles sur la composition des produits à base de CBD, et une grande quantité d’étiquettes sont tout simplement mensongères.

Parfois, la quantité de CBD est plus basse que ce qu’il y a d’inscrit sur le produit. Bon en soi, c’est pas grave, même si c’est de l’arnaque. Mais le problème réside surtout dans les résidus de THC qui peuvent être en réalité assez importants, avec une dose supérieure à 0.3%.

Il faut donc privilégier les vendeurs certifiés qui subissent des contrôles fréquents (comme c’est le cas pour tous les produits chez Kilogrammes).

Conclusion

Les détracteurs du CBD te diront que trop peu d’études existent, que la recherche en est encore à ses balbutiements concernant ce produit et que des effets secondaires encore inconnus peuvent être mis à jour.

Mais pour les sportifs qui sont obligés de gérer leur effort et leurs conséquences, l’es alternatives au CBD peut aider à réduire leur consommation ou même à remplacer certains produits vraiment nocifs, il est légitime de se tourner vers lui.

De plus, à ce jour les retours sont vraiment positifs et la communauté scientifique est optimiste, donc pourquoi hésiter ?

Les seules recommandations concernent l’étiquetage mensonger et bien sûr la consommation en excès dont on ne connaît pas les conséquences. La récente ouverture du marché légal à cette molécule en dit long, reste à voir si le CBD tiendra ses promesse ! Mais on en doute pas une seule seconde, et toi ? 🙂

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]