⚠️ Toutes les commandes contenant des produits en précommande seront expédiées sous 5 jours ouvrés. ⚠️

HHC

Tout savoir sur le HHC

Tu as peut-être entendu parler d’un nouveau cannabinoïde qui a été découvert il y a pas si longtemps : le HHC, déjà surnommé “Le THC du pauvre”.

Ce sigle de trois lettres, qu’on propose à tout va dans beaucoup de CBD shop a de quoi faire parler ! Mais qu’a-t-il de si particulier ? Pourquoi on en parle autant ? C’est ce que Kilogrammes va t’expliquer tout au long de cet article. Et tu vas voir, c’est pas jojo.

Le HHC est différent du THC et CBD

Contrairement au CBDle HHC provoque des effets psychotropes similaires à ceux du THC. Pourquoi en parler autant s’il provoque les mêmes effets que le THC ? Tout simplement parce que l’héxahydrocannabinol ne se trouve pas sur la liste noire des substances illicites !

C’est une substance complètement légale… Pour l’instant. Les avis sont d’ailleurs mitigés à ce sujet, ajoutant le HHC sur la longue liste des produits se trouvant dans un flou juridique.

Certaines entreprises et enseignes n’ont pas attendu que ce flou législatif se dissipe pour exploiter le HHC. En effet, tu peux d’ores et déjà en trouver sur dans des shops physiques ou même en ligne.

Qu’est-ce que le HHC exactement ?

L’hexahydrocannabinol, qui est le nom complet du HHC, est un cannabinoïde qui, comme on l’a dit plus haut est souvent comparé à son collègue, le THC. Et c’est pas pour rien que l’héxahydrocannabinol possède les mêmes effets que le tétrahydrocannabinol car c’est un dérivé synthétique possédant des effets psychoactifs. Moins puissant que le THC, mais tout de même. La seule différence qui existe entre ces deux molécules, c’est que l’une a été soumise à un nombre incalculable de tests pour prouver son pouvoir psychoactif, et l’autre n’en a pas subi tant que ça, pas assez en tout cas pour être mise dans le camp des substances illicites.

Ce n’est d’ailleurs pas la seule spécificité du HHC. En effet, tu ne le trouveras pas dans les trichomes de la fleur, comme c’est le cas pour les autres cannabinoïdes, mais plutôt dans les graines.

Mais avant que tu te jettes sur tes débris de plants, pour tenter de récupérer cette fabuleuse molécule, on t’arrête tout de suite. L’héxahydrocannabinol est présent en très, très, très petite quantité dans la plante. Eh oui sinon c’est pas drôle. D’ailleurs, le pourcentage est si faible, qu’il est plus facile et moins cher de le reproduire de manière synthétique plutôt que de l’extraire. Et tu dois t’en douter un peu, tous les produits HHC présents sont reproduis chimiquement.

Grosse question : comment est fabriqué le HHC ?

La première fois que l’héxahydrocannabinol a été observé, et donc qu’il a été découvert date de 1947. C’est Adams Roger, un chimiste américain a qui ont doit déjà la découverte de l’isolement du cannabidiol. Retiens bien ce nom, car c’est l’un des noms qui a su faire avancer le monde du cannabis, avec ses nombreuses découvertes.

Ce dernier n’a pas observé la molécule naturelle sous son microscope, mais il l’a recréée à partir d’une molécule de THC modifiée via un processus d’hydrogénation. Et c’est une sacrée prouesse scientifique pour l’époque !

Aujourd’hui le HHC que l’on peut trouver dans le commerce est créé chimiquement à partir d’un processus assez complexe. Dans un premier temps, la molécule de CBD est extraite du cannabis sous forme d’isolat.

La molécule est ensuite transformée à l’aide de produits chimiques et toxiques. Puis l’extrait est récupéré et répandu sur des fleurs CBD bien vertes, donnant l’illusion parfaite d’un produit sain et naturel. L’extrait de HHC peut également être mélangé avec du pollen CBD, créant ainsi une résine de HHC.

Étant donné le flou juridique planant autour du HHC en France, aucune régulation ni contrôle n’est mis en place sur les produits en contenant. Les CBD shops proposant des produits HHC n’ont donc aucune obligation de tester la puissance ni la pureté de leurs produits.

Quels sont les effets du HHC ?

Pour le moment, les études sur l’héxahydrocannabinol sont encore trop peu nombreuses… Il est donc difficile de donner un avis sur les effets du HHC. Les consommateurs rapportent tout de même un effet psychotrope moins important que le THC, agissant également sur l’appétit, le cerveau, et provoquant souvent des maux de tête.

Vu que le HHC a une composition très proche du THC, on peut facilement en déduire qu’il agit sur les mêmes récepteurs, à savoir les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde.

Les effets du HHC sont similaires au THC mais en moins intense donc, mais présente tout de même des similitudes

Mais il n’existe pas qu’un seul héxahydrocannabinol, comme on pourrait le penser. Ainsi, on sépare cette molécule en 2 types pour le moment, le HHC 9R et le HHC 9S. Le premier aurait des effets sur le système endocannabinoïde, dont ceux qu’on a cité précédemment, tandis que le second n’aurait aucun effet.

Comment consommer du HHC ?

Comme l’héxahydrocannabinol n’est pas synthétisé dans les fleurs de cannabis, il n’existe pas de variété de cannabis concentrée en HHC, comme c’est le cas avec les autres cannabinoïdes. Alors comment l’industrie du cannabis propose le HHC ?

Eh bien certains ont trouvé l’astuce de proposer des fleurs de cannabis imprégnées d’extraction de HHC, ainsi pulvérisé sur les buds.

Outre les fleurs HHC, il est également possible de consommer l’héxahydrocannabinol sous forme de résine. L’extract de HHC est mélangé bien souvent avec un pollen CBD afin de créer une texture se rapprochant d’un hash.

Le HHC est-il comme le THC ?

Comme le THC, l’héxahydrocannabinol induit des effets psychotropes, mais est-ce que ces derniers sont-ils aussi puissants que ceux du THC ? Alors… oui et non, on t’explique !

Déjà, il faut savoir qu’on réagit tou.te.s différemment aux cannabinoïdes, que ce soit le THC, le CBD, etc. Ainsi, certaines personnes seront plus sensibles que d’autres, les effets seront donc plus ou moins intenses.

Deuzio, comme il existe deux types de HHC, les effets vont dépendre du ratio qu’il y a entre ces deux molécules dans le produit fini.

Dans tous les cas, le HHC sera tout de même plus doux que le THC, mais il n’est quand même pas à prendre à la légère. On le surnomme d’ailleurs “le THC du pauvre” : Les fleurs ou résines HHC provoquent les mêmes effets en moins intense, en moins cher, mais aussi en moins clean.

Est-ce que le HHC provoque des effets secondaires indésirables ?

Comme tu dois t’en douter, comme l’héxahydrocannabinol reste une molécule psychoactive, elle peut provoquer des effets corporels similaires à ceux qu’on a quand on prend du THC, à savoir :

  • Les yeux rouges ; 
  • Maux de tête
  • La bouche sèche (autrement appelée la pâteuse) ;
  • Tu peux ressentir un peu d’angoisse sans raison apparente ; 
  • Légère paranoïa
  • La classique foncedalle, qui te pousse à dévorer tout le contenant de ton frigo ;
  • Une soudaine envie de dormir.

Le HHC est-il légal en France ?

On peut dire que l’héxahydrocannabinol est dans un flou juridique. Certains vont prôner la légalité du produit tandis que d’autres diront que si contrôle il y a, il faudra avoir un avocat solide car l’illégalité du produit peut largement être revendiquée.

En effet, en matière de loi, en France, on peut partir du constat que “tout ce qui n’est pas strictement interdit est potentiellement autorisé”. C’est déjà le cas pour le CBD, donc pourquoi ça serait différent avec l’héxahydrocannabinol ?

Car de nouvelles recherches ont été faites sur le HHC et il semblerait que ce dernier soit finalement bel et bien considéré comme une substance stupéfiante… 

Apparemment, ce serait surtout la présence d’un composé chimique, appelé cyclohexylphénols.

Cette molécule est utilisée comme solvant pour isoler l’HHC du reste du cannabis. Seulement voilà le hic, ce cyclohexylphénols est considéré comme un stupéfiant.

De plus, le HHC contiendrait du cyclohexylphénols, qui est en fait le dérivé du 2- (3-hydroxycyclohexyl) phénol :
– avec un substitut en position 5 du noyau phénol type alkyl, haloalkyl, alkényl, cycloalkylméthyl, cycloalkyléthyl, 1- (N-méthylpiperidin-2-yl) méthyl ou 2- (4-morpholinyl) éthyl. 

En d’autres termes, le HHC contiendrait cette molécule, ce qui peut, au niveau juridique, poser problème. Selon cette conclusion, le HHC serait potentiellement automatiquement classé comme illégal. À voir comment évolue la situation sur le sujet et si l’État prend des décisions.

Conclusion

Tant qu’aucune solution permettant de réaliser une extraction saine du HHC ne s’offrira à nous, nous ne proposerons pas de produits HHC sur le shop. Le flou juridique autour de cette molécule est également assez tendu, tout le monde n’est pas d’accord sur le sujet. Si tu veux creuser un peu plus, tu trouveras des infos sur ce site.

Même les produits que tu peux choper via un plug foireux sont certainement plus sains que les fleurs ou la résine HHC que tu pourras trouver sur le marché “légal”. Prends soin de toi, de ta santé et évite d’acheter des trucs bizarres juste parce que “il paraît qu’ça défonce”. Bisous.

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]