NEW ! Abonne-toi, paye moins, reçois plus... et tout ça dans ta boîte aux lettres !
NEW ! Abonne-toi, paye moins, reçois plus... et tout ça dans ta boîte aux lettres !
NEW ! Abonne-toi, paye moins, reçois plus... et tout ça dans ta boîte aux lettres !
NEW ! Abonne-toi, paye moins, reçois plus... et tout ça dans ta boîte aux lettres !

Mon panier ()

Kilogrammes CBD allumettes
Offert à partir de 20€ d'achat

Allumettes

Feuille slim non blanchi
Offert à partir de 35€ d'achat

32 Feuilles

Kilogrammes
Offert à partir de 75€ d'achat

Bic Kilogrammes

Kilogrammes CBD stickers pack
Offert à partir de 100€ d'achat

Stickers

Kilogrammes
Offert à partir de 120€ d'achat

Plateau

Kilogrammes Grinder.
Offert à partir de 150€ d'achat

Grinder

Curing de fleurs CBD

Publié le

Mis à jour le

Qu’est-ce que le curing de cannabis ?

Le curing, si vous êtes habitué.e aux termes qui entourent le monde du cannabis, vous devez savoir ce que c’est. Mais si vous êtes novices en la matière, vous vous demandez sûrement de quoi il s’agit.

C’est pourquoi l’équipe vous explique tous les secrets sur le curing, comment en faire un parfait et son utilité.

 

Qu’est-ce que le curing ?

Le curing, que l’on peut trouver en français sous le nom “curage” est l’étape finale de la culture du cannabis. En effet, il s’agit en fait de l’affinage des fleurs, qui permet de faire maturer ces dernières pour faire atteindre à la plante son taux maximal de cannabinoïdes, dont le THC et le CBD font partie.

C’est un processus essentiel dans la préparation des bourgeons récoltés pour la consommation.

Le curing consiste à placer les bourgeons dans des bocaux en verre ou des sacs en plastique pendant une période prolongée, généralement de quelques semaines à plusieurs mois, afin de permettre une maturation lente et contrôlée.

curing cannabis CBD

 

Pendant le curing, l’humidité résiduelle dans les bourgeons est éliminée progressivement, ce qui permet d’améliorer la texture, le goût et les effets du cannabis.

De plus, cela aide à éliminer les composés indésirables tels que la chlorophylle, ce qui a pour effet de rendre la fumée produite plus douce et plus agréable.

C’est une étape essentielle mais pas spécialement indispensable pour récolter des têtes de cannabis. Seulement cette étape permet d’avoir des effets intenses, et ce, de manière optimale.

 

À quoi sert le curing ?

Si vous avez bien fait sécher vos fleurs de cannabis auparavant, sachez qu’il est impossible que ces dernières ne contiennent pas un minimum d’humidité encore.

Eh oui ! Il faut savoir qu’elles conservent toujours une humidité résiduelle, qui oscille entre de 10 à 15% en général.

Ce qui fait que vos fleurs pourraient être attaquées par des bactéries, et surtout sans séchage, les fleurs contiennent des enzymes fabriquant des cannabinoïdes tels que le THCA et le CBDA, mais qui ont besoin d’une source de chaleur pour devenir du THC et du CBD.

Le curing permet à vos plantes de se gorger en cannabinoïdes jusqu’à deux ans avant de se dégrader. Le curing permet ainsi de faire sécher les fleurs, afin de les conserver au mieux, et surtout, il permet également d’améliorer leur texture et leurs saveurs !

Enfin, le curing permet de réduire les niveaux de chlorophylle et d’autres composés indésirables dans le cannabis, ce qui rend la fumée plus douce et plus facile à inhaler.

En somme, le curing est essentiel pour obtenir des bourgeons de cannabis de haute qualité, offrant une expérience de consommation optimale.

 

Comment faire un bon curing ?

Avant tout, il vous faut du bon matériel, et pour cela, nous vous conseillons d’investir dans des bocaux en verre de qualité alimentaire ou bien des sachets isothermes et imperméables.

L’utilisation de bocaux hermétiques présente plusieurs avantages.

Tout d’abord, ils permettent un contrôle précis de l’humidité, favorisant une maturation uniforme des bourgeons tout en préservant les terpènes et les profils de saveur.

De plus, les bocaux offrent une protection contre les contaminants extérieurs, assurant la propreté et la qualité des bourgeons. Ils peuvent être réutilisés de nombreuses fois, ce qui en font un choix économique pour le curing et le stockage à long terme du cannabis.

 

CBD cannabis curing et stockage

 

En résumé, les bocaux hermétiques sont essentiels pour obtenir des bourgeons de haute qualité avec des arômes et des saveurs optimaux.

 

Ensuite, il vous suffit de suivre toutes ces recommandations :

 

  • Récoltez les bourgeons au moment optimal : Faites preuve de patience ! Attendez que les têtes de cannabis soient mûres et prêtes à être récoltées. Coupez les plantes à la base et retirez les feuilles excédentaires.

 

  • Séchez les bourgeons : Pendez les branches de cannabis dans un endroit sombre et bien ventilé pour les faire sécher lentement. Contrôlez bien la température et l’humidité afin d’éviter les problèmes de moisissure.

 

  • Placez les bourgeons dans des bocaux en verre : Une fois que les bourgeons sont secs à l’extérieur, placez-les dans des bocaux en verre propres et secs. Remplissez les bocaux aux trois quarts pour permettre une bonne circulation de l’air.

 

  • Ouvrez les bocaux régulièrement : Ouvrez les bocaux une fois par jour pendant les premières semaines du curing pour permettre à l’humidité de s’échapper et pour vérifier l’état des bourgeons. Ensuite, ouvrez les bocaux moins fréquemment, environ une fois par semaine.

 

  • Contrôlez l’humidité : Assurez-vous que l’humidité relative à l’intérieur des bocaux reste comprise entre 55 % et 65 %. Si l’humidité est trop élevée, retirez les bourgeons des bocaux pendant quelques heures pour les laisser respirer. Utilisez un hygromètre d’intérieur afin de surveiller efficacement le taux d’humidité.

 

  • Curing prolongé : Pour obtenir des résultats optimaux, vous pouvez prolonger le curing pendant plusieurs semaines ou même plusieurs mois. Plus le curing est long, plus les saveurs et les effets du cannabis seront développés.

 

En suivant ces étapes, vous pourrez réaliser un curing de cannabis de qualité, qui améliorera les propriétés organoleptiques et la qualité de vos bourgeons pour une expérience de consommation optimale.

 

Combien de temps dure le curing ?

La durée du curing dépend de plusieurs facteurs : la variété de cannabis utilisée, le taux d’humidité initial des buds ou encore vos préférences personnelles en termes de goût et d’arôme.

Afin d’avoir un curing digne de ce nom, il vous faudra compter au moins 1 mois après sa mise en bocal. En effet, c’est le temps minimal à respecter afin d’avoir un bon affinage de cannabis. Cependant, il est possible de conserver ces mêmes fleurs de cannabis dans leurs bocaux pendant 6 mois.

Pour des bourgeons qui viennent d’être récoltés, il faut compter au minimum 2 semaines, afin d’assurer une maturation optimale et de bonnes propriétés organoleptiques.

Il faut surveiller les bourgeons tout au long du curing et tester régulièrement leur saveur afin de déterminer le moment où ils auront atteint leur maturation maximale.

Une fois que le résultat vous convient, vous pouvez alors les consommer ou choisir de les conserver encore plus longtemps.

Et si vous trouvez que vos têtes ont trop séché, que faire ?

 

Puis-je humidifier des fleurs qui ont trop séché ?

Alors, ce n’est pas impossible d’ajouter de l’humidité aux fleurs que vous trouvez trop sèches à votre goût, mais cela ne sera plus du curing alors. Il arrive que les fleurs sèchent trop rapidement et donc les enzymes disparaissent malheureusement dans le procédé de séchage.

Sachez cependant que le cannabis, s’il est conservé à un bon taux d’humidité, se conservera plus longtemps que les têtes qui seront contenues dans un environnement trop sec.

Voici quelques conseils à suivre si vous souhaitez réhydrater vos fleurs de cannabis :

  • Utilisez une peau d’orange ou de citron : Placez une peau d’orange ou de citron fraîche dans le bocal avec les bourgeons. Les écorces des agrumes vont libérer lentement de l’humidité, ce qui aidera à réhydrater les bourgeons sans pour autant les rendre trop humides.

 

  • Ajoutez une tranche de pain frais : Placez une tranche de pain frais dans le bocal avec les bourgeons. Le pain va lui aussi libérer de l’humidité, ce qui va réhydrater les bourgeons tout en évitant de les saturer en eau.

 

  • Utilisez un humidificateur de tabac : Si vous avez un humidificateur de tabac à portée de main, vous pouvez l’utiliser pour réhydrater les buds de cannabis. Placez-les dans un contenant hermétique avec l’humidificateur et surveillez attentivement afin d’éviter de trop humidifier les bourgeons.

 

  • Utilisez un tissu humidifié : Placez un tissu que vous aurez au préalable humidifié, comme une serviette en papier légèrement mouillée, dans le bocal avec les bourgeons. Assurez-vous que le tissu est humidifié mais pas trempé, et surveillez attentivement l’humidité pour éviter de vous retrouver avec des buds détrempés.

 

Et c’est là le secret d’un bon curage, ou “curing”. Il faut à la fois que les fleurs de cannabis puissent sécher, en faisant attention à ce que le curing soit bien fait, sinon vous risquez d’avoir de la moisissure sur ces dernières, les rendant impropre à la consommation. Mais ne les faites pas sécher trop rapidement, sinon vous risquez d’avoir des fleurs qui partent en poussière dès que vous les effriterez.

Quelle est la température idéale pour réussir son curing ? 

La température idéale pour le curing du cannabis se situe généralement entre 18°C et 24°C. Cette plage de température permet une maturation lente et contrôlée des bourgeons. Cela va favoriser le développement optimal des arômes et des saveurs des fleurs de cannabis tout en préservant toutes ses propriétés organoleptiques.

La chose la plus importante à retenir est qu’il est impératif de maintenir une température stable pendant tout le processus de curing pour éviter les fluctuations qui pourraient compromettre la qualité des buds.

En effet, des températures trop élevées peuvent entraîner une dégradation des terpènes et une perte de saveur, tandis que des températures trop basses peuvent ralentir le processus de curing et prolonger sa durée.

En veillant à maintenir une température constante à l’intérieur de cette plage, vous pouvez maximiser les avantages du curing et obtenir des bourgeons de cannabis de haute qualité, offrant une expérience de consommation parfaite.

Vous connaissez maintenant tout sur l’art de pratiquer un bon curing. Si vous avez aimé cet article, alors n’hésitez pas à aller lire celui-là.

Vous savez maintenant tout sur l’art d’un bon curing. Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à lire celui-ci pour tout savoir sur le sechage de hash et d’extraits.

 

Visitez le site