⚠️ Toutes les commandes contenant des produits en précommande seront expédiées dans une dizaine de jours. ⚠️

plants mâles

Que faire des plants mâles de cannabis ?

On sait qu’il existe une différence fondamentale dans les plants, en fonction que ceux-ci sont des mâles ou bien des femelles. En effet, l’un permet de polliniser les autres, et d’autres permettent d’avoir de jolies fleurs. Mais comment les identifier ? Puis, comme le but, c’est d’avoir des fleurs non pollinisées (afin de conserver les têtes justement) que peut-on faire des plants mâles ? Quelles sont les particularités de ces plants ? C’est ce que Kilogrammes va vous expliquer en détail dans cet article.

Pourquoi y a-t-il des plants mâles et femelles ?

Lorsque les humains n’avaient pas encore connaissance du cannabis et donc ne l’utilisaient pas, toutes les plantes de cette espèce étaient monoïques, c’est-à-dire qu’elles contenaient des fleurs des deux sexes.

Mais une fois que ce dernier est tombé entre les mains de l’Homme, c’est là qu’il a commencé à désagréger les plants, que ce soient les femelles et les mâles. C’est parce qu’il s’est rendu compte que les plus intéressantes étaient celles du sexe féminin, créant ainsi des variétés dioïques.

Comment savoir si le plant est un mâle ou une femelle ?

Il se trouve que pendant la phase de croissance végétative, les plants de marijuana mâles et femelles sont pratiquement identiques. La seule différence qui existe entre les deux pendant cette phase, c’est que les mâles s’étirent plus que les femelles, comme si le manque de lumière les poussaient à avoir une croissance plus importante. En fait, cela s’explique par le fait qu’ils essaient d’être plus gros que les plants femelles, dans le but de pouvoir les polliniser par gravité.

En revanche, lorsqu’ils commencent à fleurir, il est très facile de différencier le cannabis mâle des femelles, car les pré-fleurs mâles ressemblent à de petites boules appelées étamines. En fait, ce sont des sacs polliniques, qui vont progressivement se développer et grossir. Alors que les pré-fleurs des femelles sont différentes, ressemblant à des poils qui sont normalement blancs, qui sont appelés pistils et qui sortent de chaque calice.

À ce stade, si vous laissez les fleurs grandir, vous pourrez constater que les plants mâles forment de petits amas de sacs qui, une fois arrivés à maturité, s’ouvrent et libèrent le pollen.

Quant aux femelles, elles produisent des bourgeons, que l’on appelle également “têtes” ou encore “fleurs“. Ces bourgeons sont l’accumulation de calices qui permettent de protéger les graines lorsqu’elles sont pollinisées. Mais si ces dernières ne le sont pas, elles deviennent bien grasses.

Une dernière différence visuelle qui existe entre les deux types de plants, c’est la quantité de résine qu’ils produisent. En effet, vous pourrez constater que les femelles génèrent une grande quantité de trichomes à la fois dans les bourgeons et dans les feuilles les plus proches d’elles, tandis que dans les plants mâles n’en produisent que très peu, voire pas du tout.

Vous l’aurez compris, pour avoir des fleurs bien résineuses, il est intéressant d’éloigner les plants mâles des femelles, pour que ces derniers évitent de les polliniser. Mais alors, que fait-on des pieds mâles, une fois que les à identifier comme tel ?

Que faire des plants mâles de cannabis ?

Si les fleurs de cannabis femelles sont plus appréciées par les consommateurs, c’est parce qu’elles ont un goût et des effets considérés comme meilleurs comparés aux fleurs mâles. Alors que faire de ces buds mâles ?

Vous pouvez décider d’en faire une extraction, soit en utilisant des solvants, soit en faisant ce que l’on appelle une “extraction à sec”, qui consiste à utiliser des tamis, et pour certains cas, de la glace carbonique ou de l’alcool. Le but de l’extraction, c’est de séparer la matière végétale des trichomes, qui contiennent les arômes et les cannabinoïdes du plant.

Vous pouvez également les mélanger à des fleurs femelles, pour en faire des infusions, qui auront un goût un peu plus âcre, mais qui peuvent plaire à certains consommateurs.

Les effets des fleurs mâles

Ce n’est pas parce que les bourgeons mâles de la weed contiennent moins de résine que les fleurs femelles qu’ils ne peuvent pas procurer d’effets ! Bien entendu, ces derniers seront un peu moins puissants, mais cela peut être un avantage, car ils peuvent être consommés par des néophytes, ou bien dans le cas où vous recherchez des effets très légers.

Attention, en revanche, si vous avez fait une extraction, les effets, du fait que le produit soit concentré, seront plus forts, pouvant être comparé à ceux des femelles.

Peut-on acheter des graines de cannabis mâle ?

La réponse est non, bien qu’elles puissent être fabriquées. En effet, pour les multiples raisons que nous vous avons exposé précédemment, les plants femelles sont plus favorisés, et vous pouvez trouver sur le marché du cannabis des plants féminisés. C’est une méthode à la fois économique et pratique, puisqu’elle permet d’éviter de retirer les plants mâles une fois que ces derniers sont repérés et ça annule les risques de pollinisation.

Pour trouver des plants de cannabis mâles, il vous faudra acheter des graines dites “naturelles”, qui sont des graines d’origine, et donc qui peuvent donner à la fois des femelles comme des mâles, mais aussi des hermaphrodites.

Comment l’industrie du cannabis utilise les plants mâles ?

L’industrie du cannabis n’a pas radié complètement les plants mâles de weed, puisque ces derniers sont tout de même utilisés dans certains domaines, comme :

  • La pollinisation : Bien que souvent évitée, la pollinisation permet également de croiser les variétés, ce qui permet donc de créer de nouveaux phénotypes, pour le plus grand plaisir des consommateurs !
  • La culture industrielle : Le but de la culture industrielle, c’est de récolter des plants mâles afin d’en récupérer les fibres, c’est-à-dire les tiges, pour en faire des cordes, du tissu, etc.
  • Le domaine médical : Bien qu’il soit beaucoup moins intéressant que les femelles pour cette tâche, de nombreux professionnels de santé le recommandent dans le cas de certaines pathologies. Les racines de marijuana sont également utilisées ces derniers temps pour leurs bienfaits thérapeutiques, et dans ce cas, peu importe si elles proviennent de femelles, de mâles ou hermaphrodites.Bien entendu, le cannabis médical n’est pas autorisé dans tous les pays du monde, et donc n’est pas accessible partout.

Vous en savez maintenant un peu plus sur les plants de cannabis mâles ! L’équipe Kilogrammes espère que cet article vous a plu ! Si c’est le cas, n’hésitez pas à nous le dire sur notre Instagram 🙂

autofloraison

Les plants à autofloraison

Les plantes de cannabis à autofloraison, que l’on appelle aussi “autoflorissantes” ont gagné rapidement en popularité, devenant à la mode. De nombreux cultivateurs apprécient ce type de

Lire la suite
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]