Faut pas ecouter aku 

SCROG

La méthode SCROG pour la culture du cannabis

SCROG, qu’est-ce que ce mot peut bien signifier ?

Le SCROG est un acronyme, qui provient de l’anglais “Screen of Green” qui signifie “écran de verdure”. Bon ok, ça ne paraît pas très clair, mais vous allez vite comprendre.

Le SCROG, c’est quoi ?

Ce SCROG c’est une méthode de culture, qui consiste à faire un palissage, permettant de former une canopée uniforme et horizontale de plants de cannabis. C’est une utilisation spéciale qui permet d’optimiser la masse végétale au mètre carré.

L’utilisation de mailles est la clé de voûte de cette technique de culture, qui est apparue aux États-Unis dans les années 1960 et dont l’objectif est d’obtenir le meilleur résultat possible, avec le moins de plantes. Pour ce faire, le but est d’empêcher les plants de pousser vers le haut, mais plutôt de les pousser à se ramifier.

Quelle différence avec les autres types de cultures ?

Culture indoor VS SCROG

La culture en indoor permet d’avoir des petits plants, effectivement. Mais l’inconvénient premier, c’est généralement la limitation des dimensions de l’espace de culture. En effet, il n’est pas toujours facile d’avoir un grand ratio de buds, avec un espace aussi restreint que la culture en intérieur.

La méthode du SCROG permet de maximiser cet espace, notamment avec sa technique de maille, qui permet d’arrêter les plants de pousser en longueur, et se concentre en largeur, ce qui n’est pas le cas pour la culture indoor.

SOG VS SCROG

Vous avez également une autre technique réputée qui se nomme Sea of Green (SOG) qui a été populaire pendant de nombreuses années. Cette méthode ressemble à la SCROG, mais contrairement à cette dernière, c’est que les producteurs qui emploient la méthode SCROG ajoutent un écran qui peut maximiser l’exposition à la lumière.

Le SCROG, que vous pouvez retrouver sous le terme “scrogging est une technique de culture de plantes de cannabis qui consiste à installer un maillage sur vos plantes, lorsque celles-ci ont une certaine hauteur, puis à adapter la croissance des plantes au maillage, au fur et à mesure que vos plants grandissent.

Un scrogging peut être optimisé en le couplant avec d’autres techniques comme l’enrobage ou le topping, qui sont des méthodes qui consistent à tailler les pointes des plantes de cannabis, ce qui a pour effet de stimuler leur croissance sur toute la largeur plutôt que vers le haut.

Ces techniques permettent d’aider les plants à se ramifier et à devenir des plantes arbustives, optimisant à l’extrême l’utilisation de l’espace.

Les secrets d’un bon SCROG

Pour mettre en place un maillage, c’est assez simple, car vous pouvez utiliser des mailles de fils métalliques ou de nylon, que vous pouvez trouver facilement dans des boutiques spécialisées en jardinage. Idéalement, votre maillage doit avoir des trous de 5 cm de diamètre, afin que vos plants puissent grandir tout en contrôlant leur croissance.

Les avantages de la culture SCROG

Si vous attendez que vos plants poussent sans les aider, vous aurez malheureusement une mauvaise surprise, car ces derniers risquent de développer un seul bourgeon central sur leurs branches.

Alors que si vous utilisez la technique du SCROG, vous pourrez constater que chaque branche deviendra une vraie source de bourgeons ! Ceci, c’est grâce au maillage, que vous aurez appliqué sur vos plants, et qui les forceront à produire en largeur, et non en hauteur, ce qui leur permettra de rediriger toute leur énergie pour créer de nouveaux buds plutôt que de s’étendre.

De plus, la méthode du SCROG permet d’avoir des fleurs de taille homogène, puisque les branches du plant, dû au maillage, auront tout autant de lumière que les autres, ce qui donne à chaque tête la possibilité d’absorber autant de lumière qu’elles en ont besoin, sans se gêner.

En utilisant cette technique, vous êtes sûr.e.s d’obtenir une culture homogène, riche en fleurs, et ce, sans faire trop d’effort. C’est une méthode facile, rapide à mettre en place, et qui vous donnera des résultats à coup sûr !

Petit plus : le SCROG est une technique parfaite pour les plants sativa, car ces derniers sont connus pour être des plants qui ont tendance à pousser en longueur, notamment pendant la phase de préfloraison et peuvent aussi être difficiles à cultiver à l’intérieur, car ce sont des plantes hautes. Mais cela ne veut pas dire que le SCROG sera inutile sur les plants indica, bien au contraire 🙂

Comment faire un SCROG étape par étape ?

Avant de vous expliquer les différentes étapes à suivre pour mettre en place la technique du SCROG, il est essentiel de s’assurer d’avoir le matériel nécessaire, et pour ce faire, l’équipe Kilogrammes vous liste les équipements à prévoir :

  • Une maille ou une grille, qui peut être en n’importe quel matériau que ce soit du bois, du plastique, du bambou, etc. Ce dernier doit avoir des trous d’environ cinq centimètres afin que les plantes puissent passer à travers.
  • Une armoire intérieure, pour pouvoir stocker vos plants en pousse
  • Un système d’éclairage, de ventilation et de contrôle de l’humidité qui sont les éléments indispensables à toutes cultures indoor, que celle-ci utilise la méthode SCROG ou non.

Les étapes pour faire un SCROG

Ensuite, il vous faudra tout de même faire quelques adaptations, comme le fait de couper le filet de maille afin qu’il s’adapte à l’espace de culture que vous possédez. Installez-le à 30 ou 40 cm au-dessus de vos plantes de cannabis. Bien entendu, cela dépendra de la distance à laquelle vous avez installé vos lampes également. Ensuite, il vous faudra utiliser des serre-câbles pour maintenir le blindage afin de permettre la flexibilité des mouvements.

Pour finir, vous pourrez augmenter le nombre de nouvelles pousses ou branches qui ont accès à la lumière en dirigeant les branches des plants vers la lumière.

Un gain de temps d’arrosage

L’un des gros avantages du SCROG, c’est que vous pouvez gagner du temps pendant l’arrosage, puisqu’il vous suffira d’arroser votre sol uniquement quand celui-ci est complètement sec.

L’irrigation à outrance est une erreur de jardinier débutant, qui fera qu’augmenter les chances d’avoir un ravageur fongique, ce qui veut dire en d’autres mots que vous risquez d’avoir des champignons dans vos cultures de cannabis. En effet, ces derniers aiment bien se développer dans des petits coins de végétation humide, or en arrosant en excès votre jardin, vous leur offrez les meilleures conditions pour qu’ils se développent.

Quand appliquer la méthode SCROG ?

Les plants de cannabis auront tendance à s’étirer au cours des premières semaines de floraison, or avec le SCROG, ces derniers garderont la taille que vous souhaitez, créant un jardin abondant en fleurs, grâce au maillage et à l’écran, qui permet de garder la hauteur de votre jardin sous contrôle, tout en veillant à ce que les nouveaux bourgeons ne brûlent pas sous les lumières artificielles.

En ce qui concerne la coupe des plants, nous vous conseillons d’attendre que ces derniers atteignent 25 cm de haut. À ce stade, vous pouvez couper quelques branches qui dépassent, ce qui aura pour effet d’inciter la plante à créer de nouvelles branches, que vous pourrez ensuite manipuler à votre guise.

Une autre méthode consiste à attendre que les nouvelles branches atteignent l’écran. À ce stade, le haut des branches s’inclinera légèrement à travers un des trous de l’écran. Il vous suffira alors de plier cette branche afin de la “forcer” à rester vers le bas. Ainsi, elle créera d’autres ramifications, et donc, développera d’autres branches, qui offriront à leur tour des bourgeons, ce qui permettra in fine de maximiser la récolte.

Conclusion

L’équipe Kilogrammes espère que cet article vous a intéressé, et que vous avez bien compris tous les secrets de cette méthode simple et productive de culture du cannabis en indoor qu’est le SCROG.

Si cet article vous a plu, alors vous devriez aller voir celui-ci ou encore celui-là, qui traite également de la culture du cannabis, nous sommes certains qu’ils vous plairont 🙂

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]