⚠️ Toutes les commandes contenant des produits en précommande seront expédiées sous 5 jours ouvrés. ⚠️

mythes

Vrai ou Faux : 8 mythes sur le CBD

Connaissant un essor fulgurant depuis 2018, le marché du CBD est encore relativement jeune. Même si les recherches scientifiques ne cessent de se multiplier, prouvant ses propriétés vertueuses, on entend encore pas mal de choses à son sujet qui ont de quoi faire siffler les oreilles des experts.

Alors, que dit-on sur le CBD ? Quelles rumeurs sont des mythes et lesquelles sont vraies ? 

L’équipe Kilogrammes a listé 8 affirmations au sujet du cannabidiol parmi les plus courantes et les décortique pour toi.

1. Le CBD peut faire planer

Alors, c’est FAUX, car bien que certains composants du cannabis puissent faire planer, ce n’est pas le cas du CBD. On sait tous que le cannabis fait planer, c’est d’ailleurs en partie pour cela qu’il est encore interdit dans de nombreux pays, et comme le CBD est directement extrait du cannabis, on pense souvent, à tort, qu’il peut également faire planer. Mais c’est faux, car le CBD n’est qu’un cannabinoïde parmi tant d’autres, adieu le mythe du CBD qui procure un high, et ceux qui te diront le contraire sont de piètres menteurs. Isolé, il ne possède aucune propriété psychotrope. Il ne peut donc en aucun cas faire perdre le contrôle à son consommateur, aucun high ne peut provenir de plant contenant uniquement du CBD. Alors si tu remarques que tu ressens un effet planant, c’est forcément à cause d’autre chose que le CBD et, dans la plupart des cas, parce que le produit en question contenait du THC

2. Le CBD n’est pas dangereux

VRAI : autre mythe récurrent à propos du CBD : “On manque de recul sur le CBD“, t’as dû l’entendre au moins une fois celle-ci. Or, les études scientifiques traitant le sujet du cannabidiol se comptent par centaines, voire par milliers. Sa non-dangerosité est donc établie, il serait même recommandé dans certains pays en tant que traitement pour des cas d’épilepsie par exemple. Il aiderait également les seniors à soulager leurs douleurs, notamment celles articulaires.

Cependant, si tu suis un traitement médical, notamment des antidépresseurs, on te conseille vivement d’en parler avant à ton médecin, afin d’être sûr.e de ne pas altérer ton suivi 🙂 

3. Le cannabidiol est légal en Europe

Alors pour le coup, c’est VRAI, mais… pas totalement. On t’explique : L’Union européenne reconnaît l’absence de dangerosité du CBD et l’autorise donc dans tous ses états membres. Quoi qu’en disent ses détracteurs, le CBD est 100 % légal au sein de l’Union européenne.

Cette autorisation concerne ainsi tous ses états membres, dont la France fait partie.

Mais il existe quelques zones d’ombre autour de la légalité ne concernent que les produits à base de cannabis light qui contiennent également d’autres composants que le CBD, à savoir le CBG, le CBN, etc. C’est le cas des fleurs et des hashs par exemple. Mais en aucun cas du cannabidiol sous sa forme isolée, que l’on appelle communément isolate, mais qui concerne également les huiles CBD, les e-liquides, les concentrés, les gélules et autres patchs, qui ont ainsi de beaux jours devant eux.

Si tu veux en savoir un peu plus sur la législation française concernant les produits riches en CBD, on t’a fait un petit article dessus 😉 

4. Le CBD agit sur notre système endocannabinoïde

C’est totalement VRAI et largement prouvé scientifiquement : le cannabidiol est capable d’interagir avec notre système endocannabinoïde, ou SEC. En fait, le cannabis n’est pas le seul organisme vivant capable de produire des cannabinoïdes.

Tous les mammifères en produisent, ce qui est aussi le cas des êtres humains. On parle alors d’endocannabinoïdes, puisqu’on les fabrique à partir de composants se trouvant à l’intérieur de nous, ce n’est pas un produit externe à notre organisme qui nous l’apporte, tu saisis ? Lorsque l’on consomme du CBD, notre organisme croit reconnaître une molécule naturellement présente dans notre corps, alors que non 🙂 

C’est pour cela que nos systèmes nerveux et immunitaires réagissent à sa consommation, et également pour cela que nos animaux de compagnie y sont eux aussi réceptifs. D’ailleurs les effets que produit le CBD sur nous, à savoir une détente légère, nos amis les bêtes ressentent la même chose. C’est pourquoi tu peux trouver des huiles CBD pour animaux, car eux aussi on le droit à leur petite dose de décontraction 🙂 

5. La même quantité de CBD a toujours les mêmes effets

FAUX, faux et archi faux ! D’abord parce que, d’un individu à l’autre, les effets des cannabinoïdes ne sont pas les mêmes. Notre corpulence, nos habitudes de consommation, notre état d’esprit, et même notre patrimoine génétique jouent tous un rôle dans notre façon de réagir au CBD : c’est la loi de l’effet d’entourage. Ensuite, parce que la façon dont on consomme le CBD influence directement son assimilation dans notre organisme. Prends par exemple l’inhalation, qui provoque des effets plus rapides et marqués qu’une prise par voie orale, qui est une méthode qui induit des effets plus diffus et étalés dans le temps, et ce, à quantité de CBD égale.

C’est pour cela qu’on te conseille de toujours commencer par de petites doses, même si tu as l’habitude d’en consommer 🙂

Aller, ce mythe est démonté, on passe au suivant !

6. On peut faire une overdose de CBD

FAUX ! Et c’est d’ailleurs un des gros avantages du CBD, c’est qu’il est tout bonnement impossible de faire une overdose de CBD. Pas de risque à avoir de ce côté-ci, les effets secondaires resteront moindres en cas de consommation excessive, tu pourrais ressentir cependant ces symptômes : 

  • Bouche sèche ;
  • Ballonnements, jusqu’à la nausée ;
  • Fatigue accrue ;
  • Céphalées ;
  • Etc.

 

De plus, augmenter ta dose de CBD ne permet pas forcément d’obtenir des effets plus marqués, tu risques juste de gâcher du produit, donc adieu le mythe de ressentir de gros effet avec du CBD. C’est pour cela qu’il est recommandé de commencer par un dosage léger, puis d’augmenter progressivement la dose jusqu’à trouver la quantité idéale pour toi

7. Consommer du CBD ne présente aucun risque en cas de contrôle de police

Malheureusement, cette rumeur est fausse… La nuance ici est dans la nature du produit consommé. Si tu t’es limité à un isolat de CBD pur alors, effectivement, le risque en cas de contrôle anti-drogue est nul.

Les contrôles ne visant qu’à chercher des traces de THC ou THCA, le CBD étant légal et inoffensif, il n’y a aucune raison de le rechercher. Attention cependant aux produits non-transformés puisque la loi actuelle autorise un taux de THC dans la plante de 0,3 %. Bien qu’infime, ce taux peut suffire à rendre un test positif ! Alors attention de t’assurer de la composition de tes produits au CBD. La meilleure solution reste de ne se fournir qu’auprès de revendeurs CBD sérieux, comme Kilogrammes par exemple 😉 

8. Il est facile de se procurer du CBD de qualité

Tout dépend où tu le cherches, mais chez Kilogrammes, c’est 100 % vrai. Mais attention, tous les revendeurs ne sont pas recommandables, leurs produits n’étant pas systématiquement contrôlés par un laboratoire, tu risques de te retrouver avec des produits de mauvaises qualités, ou pire, illégaux, car leur taux de THC est bien au-dessus du 0.3 % légaux.

N’hésite pas à demander des preuves de contrôles auprès de tes revendeurs, que ce soient des boutiques en ligne ou bien dans un magasin physique. 

Conclusion sur les mythes et vérités sur le CBD

Alors, est-ce que tu connaissais tout ce dossier sur le CBD ? Est-ce que certains mythes t’étaient inconnus ou bien tu n’as rien appris en lisant cet article, parce que tu avais déjà la réponse à toutes ces questions ? 

Cet article t’a plu ? N’hésite pas à nous le faire savoir sur notre compte Insta 😉 

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]