Pâte à tartiner CBD

Pâte à tartiner au CBD

Qui ne s’est jamais fait une bonne tartine de la fameuse pâte à tartiner au chocolat de la marque Ferrero ? Que ce soit le matin, pour se faire un petit-déjeuner gourmand avec une bonne baguette, ou bien à 16h quand vient l’heure du goûter. Elle passe partout, que ce soit sur les crêpes, les gaufres, mais on la voit aussi souvent dans les fêtes foraines, accompagnée de délicieux churros bien gras et bien sucrés.

Bref, la pâte à tartiner c’est THE ingrédient à avoir dans ses placards de cuisine. Mais vous commencez à nous connaître, chez Kilogrammes, on aime bien mettre notre petite touche perso dans les recettes. C’est pourquoi, nous vous dévoilons notre superbe recette de pâte à tartiner au CBD !

Commençons d’abord par comprendre d’où vient la pâte à tartiner, histoire de s’ouvrir l’appétit.

L’origine de la pâte à tartiner au chocolat

Fabriquée en partie par hasard, l’invention de la pâte à tartiner est intimement liée au nord de l’Italie, et au gianduja. Et là, vous allez nous dire : c’est quoi ce truc ?

Le gianduja est en fait une pâte qui mélange chocolat et noisettes broyées, qui sont originaires du Piémont italien. On peut cependant y trouver d’autres oléagineux, comme l’amande ou la noix, mais ce n’est pas chose courante.

La grosse différence entre du gianduja et du chocolat, c’est son onctuosité, que vous pouvez également retrouver sous forme de tablette. En revanche, le gianduja n’est pas non plus de la pâte à tartiner, car ce dernier ne contient que du chocolat et des noisettes, tandis que la pâte à tartiner contient plus d’ingrédients.

Il se trouve généralement sous forme de “pain“, qui sont en fait des boudins de gianduja, que l’on coupe au couteau. D’ailleurs, à l’origine, il se servait tranché sur du pain, et servait de goûter aux enfants.

Maintenant, son utilisation est plus étendue, et il est souvent utilisé en pâtisserie pour faire des nappages, des gâteaux, etc.

Mais que signifie ce nom si étrange ?

Le nom de “gianduja” est d’origine piémontaise, et viendrait d’un marionnettiste qui, en rencontrant une personne haute en couleur du nom de Gioan d’la douja, créa une marionnette du même nom, et qui deviendra par la suite l’un des emblèmes de la région de Turin.

Ainsi, le gianduja est le précurseur de la pâte à tartiner actuelle, au bon goût de noisette. Mais pourquoi avoir ajouté ce fruit sec à du chocolat ? C’est vrai, il aurait été plus simple de fabriquer une pâte avec uniquement du chocolat, alors pourquoi y ajouter un nouvel ingrédient ? Eh bien, figurez-vous que c’est à cause du blocus qui fut imposé par Napoléon contre les produits d’importation anglaise, qui a alors créé une importante pénurie de chocolat dans le pays. Il a donc fallu faire preuve d’ingéniosité pour pallier ce manque… Et l’épisode s’est reproduit quelque temps après, à la Seconde Guerre mondiale. Or, les chocolatiers de Piémont se rendant compte que leur pays contient un grand nombre de noisetiers. Ni une, ni deux, ils n’ont pas mis longtemps à trouver la solution qui se trouvait en fait devant leurs yeux depuis le début.

Ce sont les prémisses de la pâte à tartiner, puisque les Italiens viennent d’inventer le gianduja.

Mais en été 1949, l’Italie est touchée par une forte canicule, qui doit alors réfléchir au moyen de rafraîchir le gianduja et de le conserver. La solution la plus simple à ce moment-là était d’utiliser des blocs de glace, afin de rafraîchir la matière, seulement voilà, la chaleur est tellement forte, que les pauvres blocs ne parviennent pas à remplir leur rôle comme il se doit. Et arrive ce qui devait arriver : le chocolat se met à fondre comme glace au soleil. Les artisans, pour sauver l’affaire, commencent à mettre en pot le chocolat, et décident alors de le vendre comme tel. Le succès est foudroyant !

Cet épisode caniculaire passé, la recette est alors modifiée, afin d’avoir une texture plus onctueuse, en y ajoutant notamment du beurre de cacao.

Et c’est ainsi que la pâte à tartiner est née, pour le plaisir des grands et des petits !

Bon, ce n’est pas tout de raconter des histoires, mais la pâte à tartiner au CBD ne va pas se faire toute seule ! Il est temps de passer en cuisine.

pâte à tartiner

Recette de la pâte à tartiner au CBD

Nous sommes partis sur une recette assez simple et classique. Mais ce qui est cool avec les recettes DIY, c’est que l’on peut les agrémenter à notre sauce. Vous pouvez alors choisir de mettre du chocolat blanc ou bien noir ; mais aussi d’ajouter des petits “plus” comme un peu de fleur de sel pour accentuer le goût sucré de la pâte à tartiner. Bref, à vous de vous montrer créatifs et créatives !

Ingrédients

  • 200 g de noisettes
  • 200 g de chocolat au lait
  • 35 g de sucre glace
  • 30 g d’huile au CBD

Nous, on a opté pour la variété Chocolate CBD, histoire d’avoir un bon goût cacaoté, mais après c’est en fonction de vos goûts bien entendu !

Préparation

  1. Commencez par faire préchauffer votre four à 150°C.
  2. Faites torréfier les noisettes au four pendant environ 10 minutes.
  3. Puis laissez-les refroidir un peu, avant de les placer dans un torchon, puis de les frotter entre vos mains pour en retirer la peau. Ce n’est pas très grave si elle ne s’enlève pas sur quelques-unes de vos noisettes, l’essentiel est d’en enlever une grosse majorité, car elle rendrait votre pâte à tartiner amère.
  4. En attendant qu’elles se refroidissent bien, vous pouvez faire fondre le chocolat au lait au bain-marie.
  5. Versez ensuite les noisettes dans le bol du blender.
  6. Puis mixez à vitesse minimale afin d’avoir une poudre très fine.
  7. Ensuite, ajoutez le sucre glace et l’huile au CBD (préalablement faite) dans le blender.
  8. Mixez à nouveau, jusqu’à obtenir une pâte bien lisse. Commencez à vitesse minimale, pour augmenter au fur à mesure, et obtenir la consistance qui vous plaît.
  9. Il ne vous reste plus qu’à ajouter le chocolat fondu, et à mixer une dernière fois, environ 30 secondes à vitesse maximum.
  10. Versez votre pâte à tartiner dans un pot bien propre et laissez-la cristalliser pendant minimum 24 heures à température ambiante.

Le petit plus de Kilogrammes : Sachez que la température a une grande importance dans cette recette, notamment pour la conservation de votre pâte à tartiner. En effet, si vous la placez dans votre réfrigérateur tout de suite après l’avoir fabriquée, sa consistance deviendra alors plus “dure“, et aura alors une texture proche du gianduja.

Et à l’inverse, s’il fait relativement chaud chez vous, votre pâte à tartiner aura alors tendance à être plus liquide.À vous de la placer dans un endroit chaud/tempéré/froid en fonction de vos envies.

Deuxième petit plus de Kilogrammes: Sachez aussi que si vous trouvez la texture de votre pâte à tartiner au CBD trop liquide, vous pouvez y ajouter un peu plus de chocolat fondu, afin qu’elle soit plus onctueuse. En revanche, si elle est trop compacte, vous pouvez la faire un peu fondre au bain-marie et y ajouter un peu d’huile au CBD ou d’huile neutre pour la rendre plus liquide.

Et sans plus attendre, on passe au point “santé” de la recette !

health spread

Les bienfaits de la pâte à tartiner au CBD

Déjà, citons le plus gros avantage de cette recette, c’est qu’elle se conserve pendant plusieurs semaines. Bon, même si on se doute qu’elle ne survive pas longtemps à votre gourmandise, c’est un point assez important à connaître. Et ça, c’est grâce à sa composition, car il se trouve que cette petite merveille ne contient aucun ingrédient sensible, c’est-à-dire des ingrédients susceptibles de périmer au contact de l’air ou à cause d’un changement de température.

Donc c’est un gros +1 pour la pâte à tartiner au CBD.

Le chocolat, ce booster de moral

Une vague de tristesse vous submerge ? Autrement dit, vous avez le moral à zéro … Eh bien, vous pouvez compter sur le chocolat pour vous aider à remonter la pente de la bonne humeur. En effet, ce dernier contient de la théobromine et du magnésium, deux substances présentes en grande quantité dans le chocolat noir. Elles stimulent et aident à réguler le système nerveux en augmentant les effets des neurotransmetteurs tels que la sérotonine, connue pour son rôle sur le stress, l’anxiété et la dépression.

Des oléagineux pour une peau en bonne santé

Sa grande richesse en antioxydants comme la vitamine E, les tanins, et les flavonoïdes, fait de la noisette une véritable alliée jeunesse. En effet, ces composants aident à lutter contre les radicaux libres, et préviennent donc le vieillissement prématuré des cellules, l’apparition de certains cancers et des maladies de dégénérescence (Alzheimer, Parkinson …).

Elle est le meilleur antirides que votre corps puisse espérer !

Le CBD, ce bijou de santé !

Si vous êtes un habitué du cannabidiol, vous savez pourquoi le CBD est une pépite en matière de vertus thérapeutiques.

En effet, ce dernier est réputé pour ses propriétés antispasmodiques, antipsychotiques, anticonvulsives et neuroprotectrices.

Il interagit avec le système endocannabinoïde, en se déposant directement à la surface des cellules nerveuses, et agit donc sur les récepteurs cannabinoïdes, ce qui provoque des changements physiologiques notoires, en soulageant entre autres le stress et l’anxiété.

De plus, il crée une sensation d’euphorie et de bien-être, sans pour autant générer un effet planant, procurant un effet apaisant, de détente et de relaxation musculaire, permettant alors de réduire la douleur et favorise l’endormissement

Conclusion

Quel que soit notre âge, la pâte à tartiner reste un incontournable lorsque l’on veut se faire plaisir.

Et en y ajoutant du CBD, vous êtes sûr(e)s de passer un moment des plus agréables !

Pensez à bien signaler à vos convives que c’est une pâte à tartiner au CBD, au cas où, afin qu’ils puissent choisir d’eux-mêmes d’en consommer en pleine conscience.

L’équipe de Kilogrammes espère que cette nouvelle recette vous fait plaisir ! On se retrouve mercredi prochain pour un article assez… gourmand, pour ne pas dire “gras” !

À la prochaine, et Bon Appétit !

crème brûlée CBD

Crème brûlée au CBD

Vous n’avez plus qu’à les servir et à vous régaler ! Et comme toute recette, celle-ci apporte des macro et micronutriments importants pour la santé

Lire la suite