⚠️ Toutes les commandes contenant des produits en précommande seront expédiées sous 5 jours ouvrés. ⚠️

dessins animés

Le cannabis dans 10 dessins animés

Les personnages de dessins animés sont une partie essentielle de notre enfance, avec qui nous avons grandi, et qui sont parfois devenus nos modèles dans notre façon d’être.

Cependant, nous n’étions pas forcément conscients de tout ce qu’ils représentaient. En effet, certains personnages des dessins animés étaient possiblement des consommateurs de cannabis. Même si on ne les a jamais vus concrètement avec un j. à la main, on peut se douter, au vu de l’énergie 100 % stoners qu’ils dégageaient, qu’ils ont goûté à la douceur de la weed.

Les dessins animés ont beau être destinés à un public jeune, ce sont des adultes qui les créent. Pour cette raison, il n’est pas étonnant de retrouver des symboliques cachées et des personnages dont l’attirance pour le cannabis a complètement échappé à notre regard d’enfant.

C’est pourquoi l’équipe Kilogrammes te montre 10 dessins animés où certains personnages sont de purs stoners.

1 – Popeye, le plus vieux consommateur de weed

Le célèbre “Pop Eye” ou “yeux exorbités” en français, a bercé l’enfance des générations de 1930 jusqu’aux années 80. Il est connu pour avoir de gros biceps, qu’il tient grâce à sa forte consommation d’épinard. Mais sommes-nous certains qu’il s’agissait bien d’épinard et non de cannabis ? C’est ce que soumet Dana Larsen, un activiste canadien en faveur de la légalisation du cannabis, qui défend la thèse selon laquelle Popeye consommait du cannabis.

Il semble que pendant les années 1920 et 1930, lorsque Popeye était en pleine phase de création, le cannabis était couramment appelé “épinards” dans l’argot de la rue. De plus, la propagande contre le cannabis de l’époque assurait que le cannabis décuplait les forces, ce qui ne devait pas beaucoup effrayer les consommateurs, si ? Avis aux go muscu, consommer du cannabis rendrait fort, à bon entendeur 😉

2 – Dingo, le personnage Disney le plus perché

Ce personnage sympathique, de race canine a été créé par Walt Disney en 1932, et continue de bercer l’enfance de nos bambins. À la différence de Popeye, ce personnage ne consommait explicitement aucune herbe verte, en revanche, c’est son comportement qui laissait peu de place au doute.

Si nous l’observons avec un regard d’adulte, nous ne pouvons nous empêcher de penser qu’il était complètement stone en permanence. Avec son sourire béat, l’ami de Mickey Mouse était toujours détendu, amusé et tête en l’air. Dingo serait donc défoncé, dû aux effets du THC, le composant psychoactif du cannabis qui peut produire une sensation de détente et d’euphorie, mais aussi causer des pertes de mémoire à court terme, ce qui décrit clairement notre cher Dingo.

3 – Sammy, de Scooby-Doo, le duo fan de cannabis

Sammy de la série de dessins animés Scooby-Doo, est un personnage caractérisé par sa bonne humeur, sa tête en l’air et une grande paranoïa, en particulier lorsqu’il voit des fantômes, et même s’il n’y en a pas. Il est un peu comme notre ami Dingo, même si on l’a jamais vu consommer de la marijuana, son comportement est typique de celui d’un stoner.

Un autre signe, c’est son appétit sans fin, qui peut largement s’apparenter à une fonce-dalle, qui est l’un des effets secondaires les plus connus du THC. Et que dire de son chien, Scooby-Doo (‘Doobie’ étant un synonyme de “joint” en anglais) fait également penser que notre Sammy est un grand amateur de weed.

4 – Michelangelo des Tortues Ninja, fêtard jusqu’à la moelle

En parlant de fonce-dalle, il est impossible de ne pas penser au Tortue Ninja, dont l’une d’entre elle est carrément accro à la pizza. Si on veut pousser l’argumentation plus loin, les aliments hypercaloriques sont les préférés des consommateurs de cannabis pour apaiser leur faim, et on sait bien qu’une pizza, c’est loin d’être un plat healthy 😉

Destinée à être la plus drôle des quatre tortues, Michelangelo a en prime un accent californien que beaucoup ont qualifié de très “stoner”.

Bien entendu, il faut regarder la série en VO, sinon ça ne se remarque pas en français, mais sache que dans ses répliques, il utilise un argot similaire à celui des consommateurs de cannabis de cette région peuplée de surfeurs à l’air tranquille et amoureux de weed.

5 – Brian, le chien de “Family Guy”

On change un peu de registre, puisqu’on va passer aux dessins animés “adultes”, tels que Family Guy, Rick & Morty, etc. Finis les subtilités, ces séries sont destinées à un public adulte, abordant des thèmes plus sombres, comme les politiques, l’actualité, avec un franc positionnement pour certains sujets, comme c’est le cas du cannabis.

Et le premier qui poppe dans notre esprit en parlant de weed, c’est Brian, le chien de “Family Guy” que l’on peut régulièrement voir en train de fumer son bong ou en train de raconter ses expériences avec l’herbe.

On pourrait se dire que c’est étrange un chien qui fume, mais vu qu’on a parlé de Dingo plus haut dans l’article, ça parait moins surprenant tout à coup. Et avec Peter comme exemple, c’est même plutôt normal que Brian ait un penchant pour notre chère Marie Jane. L’herbe est si présente dans ce dessin animé pour adulte, que cette dernière s’est vu être interdite dans certains pays n’ayant pas légalisé sa consommation. Au Venezuela par exemple, la série a été censurée sur ses chaînes de télévision nationales, considérant qu’elle incitait ses spectateurs à consommer du cannabis.

6 – Les Simpson, une dessin animé plein de références au cannabis

Homer Simpson, le personnage principal de la série du même nom, est connu pour son amour pour la Duff et les donuts. Mais il est impossible de passer à côté de son côté tête en l’air et de son appétit vorace qui n’est pas vraiment typique de l’ivresse alcoolique, mais plutôt caractéristiques des effets du cannabis.

D’ailleurs, on peut voir franchement des consommateurs de weed dans la série, comme le chauffeur de bus Otto, qui ne cache pas vraiment son amour pour la weed tout au long de la série.

Mais l’envie de défendre la consommation de cannabis des créateurs va plus loin, puisqu’ils y consacrent tout un épisode appelé “L’herbe Médicinale” (S13, ep 16). On y voit donc Homer consommant de l’herbe médicinale et militer pour la légalisation du cannabis aux USA.

7 – Randy Marsh, le cultivateur de cannabis de South Park

Quand on parle de séries animées pour adultes, on pense tout de suite à South Park, une série qui se moque des clichés et des représentations américaines.

Dans la série, on y retrouve le personnage de Randy Marsh, fier propriétaire de Tegridy Farms, une ferme de cannabis fictive située dans l’État du Colorado aux États-Unis. Ce personnage, passionné de cannabis dans a enfin réalisé son rêve de devenir cultivateur dans la saison 22.

Ce personnage est d’ailleurs fortement inspiré du père de Trey Parker, un des créateurs de la série, ayant une grande passion pour le cannabis. C’est une série qu’on ne peut que conseiller, pour son côté humoristique qui est parfait à regarder, poser dans son canapé avec un j.

8 – Bender, un robot aux multiples addictions

Bender Bending Rodriguez est un robot du futur que l’on retrouve dans la série Futurama. Plein d’addictions, il ne cesse de boire de l’alcool pour recharger ses batteries, possède environ 100.000 TB de porno dans son disque dur et fume des cigares “parce que ça le rend plus classe” selon ses dires.

C’est un robot qui apprécie aussi beaucoup les psychotropes, même s’il lui suffit de se brancher à une prise électrique pour avoir des hallucinations. D’ailleurs, l’électricité est pour lui comme une drogue, et pourtant cela ne l’empêche pas de toucher à d’autres substances psychotropes.

Il ne serait donc pas étonnant, même si ses créateurs ont préféré éviter les polémiques, qu’il ait un jour ou l’autre expérimenté un peu de cannabis pendant son temps libre.

9 – Rick Sanchez, un grand-père scientifique et alcoolique

Rick Sanchez, est le co-protagoniste de la série Rick et Morty, s’auto-proclamant (à tort ou à raison) être la personne la plus intelligente du multivers. Ce génie scientifique et tourmenté gère ses états d’âmes par les addictions.

Au fur et à mesure de la série, on découvre comment sa femme et sa fille ont disparu, ce qui le pousse alors a créer un clone de cette dernière pour la remplacer. Mais pour supporter cette situation, Rick se drogue et boit de l’alcool, beaucoup d’alcool (on le voit très souvent ivre). Et rien de mieux que de bonnes bouffées de weed pour fuir ce passé qui le tourmente.

10 – BoJack Horseman, le cheval-acteur dépressif

BoJack Horseman était l’un des acteurs les plus en vogue dans les années 90, époque où son émission “Horsin Around” connu un grand succès. Argent et célébrité était son quotidien, hélas, des années plus tard, il est oublié du public, ce qui finit par le faire déprimer.

Il a fait tout son possible pour récupérer sa popularité, mais en vain. Tourmenté, et pas des plus sociables, il était déjà un grand buveur et fumeur, mais il a commencé à prendre des substances de tout type, dont du cannabis, pour supporter sa dépression et sa situation. Cette douce herbe soulage ses maux et fini par lui faire découvrir son amour pour son assistante.

Conclusion

Alors, pas trop déçu.e des personnages de ton enfance ? Te reconnais-tu un peu en eux ? On espère en tout cas que cet article t’a plu, on a essayé le moins possible de spoiler ! Peut-être auras-tu envie de revoir d’autres dessins animés, qu’il s’agisse de ceux de ton enfance ou de nouveautés, et qui sait, peut-être y découvriras tu des clins d’œil au cannabis 😉

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]